Darshan

affiche darshanun film superbe de l’énervé Jan Kounen sur Amma, une sainte femme hindou qui pratique le darshan, l’enlacement de milliers de personnes.

Kounen est plus connu pour ses premiers films barrés, comme Vibro Boy ou l’inclassable Dobermann. Des films bien tarés où Kounen se lâche complètement. Après le tournage épique de Dobermann, Kounen est un peu perdu et découvre le shamanisme amérindien et la spiritualité, qui lui permet d’apaiser un peu son âme.

Il apprend un  jour l’existence de Amma et est immédiatement séduit par son histoire. Avec son producteur Manuel de la Roche, il la convainc de pouvoir la filmer lors de son 50° anniversaire pour en faire un documentaire de long métrage pour le cinéma. C’est le début de l’aventure Darshan.

Amma est née Mata Amritanandamayi en 1953. Très tôt elle a des expériences mystiques. Dans son village du Kerala, elle est déjà révérée et respectée. Elle est connue pour avoir léché les plaies d’un lépreux quand elle était encore ado ! Depuis 1981, elle a des disciples qu’elle forme partout dans le monde. Sa grande oeuvre, c’est sa fondation qu’elle a créé pour venir en aide aux plus démunis. Très connue en Inde, sa fondation oeuvre dans de nombreux domaines comme l’éducation, l’habitat, la nourriture; elle possède ses propres programmes TV !

Amma est mondialement connue pour ses « darshan » qu’elle effectue tout au long de l’année sur tous les continents. Assise pendant des heures, Amma enlace quelques instants toutes les personnes qui se présentent à elle, des milliers à chaque session. Rien de spécial, rien à vendre, rien à prouver. juste une embrassade qui fait tant de bien d’après les personnes qui l’ont vécu.

Kounen a dit « au début du projet, quand j’ai commencé à filmer, je me disais que Amma est une bonne personne, faisant des choses bonnes, en retour je peux faire quelque chose de bien pour elle. Mais à la fin, j’ai réalisé que c’était moi qui recevait un cadeau. »

Le film de Kounen est un cadeau, une offrande qui touche le coeur et l’esprit. Amma est belle, terriblement humaine quand elle s’énerve, drôle aussi, et profondément religieuse dans le sens premier du terme. Elle relit les Hommes entre eux, elle relit chacun à son dieu intérieur, son énergie.

Le coeur du film est la séance de darshan pour les 50 ans de Amma, avec les coulisses, la foule, l’organisation. La séquence est très émouvante, Amma prend dans ses bras des dizaines de personnes, un moment fabuleux où le temps est comme suspendu.

Mais le film est aussi un portrait de Amma, son quotidien dans son Ashram du sud de l’Inde, énorme complexe en bord de fleuve où vivent des centaines de personnes. Amma y donne un darshan une fois par semaine quand elle est là. Kounen a obtenu d’interviewer Amma, moment étonnant où elle nous livre ses pensées. Instant de grâce en toute simplicité.

Kounen interroge aussi les collaborateurs proches de Amma, témoignages éclairants sur le parcours de Amma et son mode de fonctionnement. Il filme également l’Inde comme on ne la voit pas souvent, lumineuse, par des plans séquence en mouvement, ou par des moments contemplatifs, plus personnels sur son rapport à l’Inde. Kounen a tenu à tourner en pellicule, pour faire un film de qualité, ce qui confère à l’image un grain fabuleux, rendant l’image plus vivante, plus cinématographique.

La musique est discrète, mais bien présente, ces sonorités qui rappellent immanquablement l’Inde et tellement différentes de nos habitudes occidentales qu’elles reposent instantanément, musiques instrumentales ou chants religieux.

Darshan touche simplement, c’est une pause agréable dans le flux de la vie, 90 minutes qui reposent et ressourcent. Pas de prosélytisme, pas d’ostentation, juste une constatation tranquille d’une femme étonnante. Indispensable.

la bande annonce en espagnol :

une bande annonce plus longue (presque 10 minutes) qui résume bien l’ambiance du film :

http://www.amritapuri.org

Darshan fait partie d’une collection initiée par Kounen, Another Reality, pour enquêter sur les traditions ancestrales :

Les films auront pour point commun de pénétrer l’Univers de ceux qui explorent une autre réalité, qu’ils la vivent seuls, ou en groupes, qu’ils soient les représentants de traditions méconnues, des mystiques, des chercheurs, des philosophes, des botanistes, des chamanes, ou des artistes… L’univers de ceux qui explorent, pensent et vivent une autre réalité.

Cette collection regroupe actuellement 5 films, sur le Tibet, la Corée, le shamanisme sibérien et africain. Une belle intiative pour mieux comprendre des traditions éloignées de nos habitudes mais étonnamment proches de nous, de ce que l’on ressent.

Darshan
de Jan Kounen, 2005

Nicolas

Une Réponse to “Darshan”

  1. hautussac Says:

    a voir pour l’esprit de tolérance et l’amour pour l’autre de façon non galvaudée et sincère. En plus, découvrir d’autres cultures permet de se sentir moins « con », car c’est se rendre compte que ailleurs il existe d’autres personnes avec des valeurs au moins aussi valables sinon plus que les notres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :