Tintin est-il gay ?

L’exemple typique de news inutile qui encombre les media : « Tintin est-il gay ? » s’interroge un journaliste anglais, lui-même ouvertement homosexuel. Mais quelle est cette interrogation ? En quoi est-ce que la compréhension de l’orientation sexuelle de Tintin fait avancer le monde ?

Je me suis gavé de Tintin quand j’étais jeune, et jamais cette question ne m’est venue à l’esprit ! C’est méconnaître totalement les motivations des lecteurs de cette bédé mythique. Comme tout artiste, Hergé est un homme, avec ses parts d’ombre, mais dont l’oeuvre parle d’elle-même ! Laissons Tintin tranquille, et que ce journaliste s’occupe de la vraie vie. Tintin ne mourra pas du Sida, du cancer ou de tirs ennemis, ce n’est qu’un personnage de fiction.

L’infotainment spectaculaire est vraiment gonflant. Des générations de journalistes doivent bien se marrer en voyant ce genre de papier niais et ridicule. Albert Londres, au secours !

http://fr.news.yahoo.com/2/20090109/tcu-tintin-etait-il-gay-de-toute-evidenc-0b4785e.html

Nicolas

Une Réponse to “Tintin est-il gay ?”

  1. larocheauxloups Says:

    Oui là vraiment… Moi je n’ai même pas relevé parce-que c’est trop inintéressant. Voir Tintin sous cet angle est d’un réducteur affligeant, symptomatique du voyeurisme journalistico-médiatique qui attire l’attention des gens sur des futilités sans importance. Et même pas valable parce-que s’il y a bien sur Terre un héros de roman ou de BD qui est asexué, c’est Tintin! Tintin, un dessin presque abstrait, une idée de personnage plus qu’un réel personnage. et c’est bien là que réside le génie d’Hergé.

    Mais laissons là cet article inique, l’intérêt de cette oeuvre pharaonique n’est pas là. Elle est développée ici, dans une passionnante émission radiophonique de Jean-Claude Carton sur idFM.
    Tintin analysé de fond en comble sous l’angle alchimique et limite hermétique, par un passionné de Tintin nommé Bertrand Portevin, éminemment intéressant. Une étude qui met à jour non seulement les arcanes de Tintin mais aussi certains aspects de l’oeuvre, la culture et la psychologie d’Hergé. De Tintin au Congo à Tintin et les Picaros, soit en 22 arcanes, et jusqu’au 23ème volontairement inachevé, l’Alph Art (qui fait penser à la tour inachevée de l’église Saint Sulpice à Paris, marquant ce monument d’une symbolique alchimique visible), Georges Remi ne laisse jamais rien traîner au hasard de ses planches.
    Voilà une authentique recherche symbolique et profonde sur l’oeuvre Tintin, expliquée à travers plusieurs ouvrage de Bertrand Portevin.

    Franck

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :