Sarko tombe à l’eau?

Bon, plus que la critique stupide d’une personne qui n’est pas là pour répondre (mais n’est-ce pas là le prix à payer de l’ultra médiatisation d’un seul?), il s’agirait plutôt du constat d’un système qu’on essaye de nous faire avaler de plus en plus rapidement. Souvent sans demander l’avis des masses ou, encore plus fort, en n’en tenant surtout pas compte (voir le « mini » traité européen).

Il ne s’agit pas de se sentir bousculés dans des pseudo conservatismes mais bien de porter un regard lucide sur ce qui se passe dans la non-vie politique actuelle boursouflée par un syndrome people de façade et de tirer la petite sonnette pour dire « Attention, on est en train d’utiliser le système de lois de la République pour accoucher d’un système peut-être encore plus inégalitaire que ce qu’il était déja, en le faisant passer pour démocratique et en occupant les esprits avec des futilités ».
Un monde nouveau où il faudra travailler plus. Une belle réflexion sur l’essence de l’Homme, quoi! Déplacer des régiments de place en place comme sur un jeu d’echecs (échec…) ou orchestrer des coupes franches financières en prétextant la recherche de qualité des projets associatifs alors que de larges économies pourraient être déja faites rien qu’en réduisant les dépenses (orgiaques) de fonctionnement de cet Etat/Président glouton, ne représente pas vraiment une vision de société. Enfin si mais vers quelle société casse-gueule se dirige-t-on! La vie et les décisions politiques nationales sont aujourd’hui le reflet de contingences économiques supérieures aux Etats (militaro-industrielles?) et non plus l’aboutissement d’une réflexion philosophique et indépendante de la place de l’Homme dans le monde, de ses droits et de ses devoirs envers ce qui l’entoure.
Nan, plus rien à voir… Et c’est bien à cause de ce vide métaphysique que çà ne va plus… tenir longtemps comme çà.

Mais tout l’intérêt est là. Au-delà de l’hyperactivité gouailleuse et inutile d’un seul avec laquelle tout le monde se fait avoir, il s’agit plus d’essayer de comprendre ou d’apréhender un minimum les logiques systémiques sinistres qui se mettent en place aujourd’hui en France derrière ce masque grotesque. Ce que la France devient petit à petit ou risque de devenir. Se rendre compte du glissement progressif de la société actuelle vers un individualisme forcené prôné comme ultime vérité, vers une paupérisation culturelle des moins riches, vers un fascisme économique soft et dilué, mais bien présent, des grandes marques multi-trust toutes puissantes. Voir à quel point peut-être que, finalement, cela nous correspond ou bien à quel point on s’est fourvoyés. Et à quel point il faut réagir.

Franck.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :