Scandale psychiatrique

Une histoire incroyable qui fait honte à la Justice et à la psychiatrie françaises. Qu’un préfet ou un maire aie de tels pouvoirs sans concertation avec des conseillers ou des professionnels, sans formation préalable à la gestion de l’humain est absurde et dangereux, symptomatique d’une société à la dérive où plus personne ne veut prendre de responsabilités et rejette les décisions sur les épaules lourdes du fardeau de personnes interchangeables à la tête d’une ville ou d’un département. Et plus encore, le choix du jour de l’internement de force, forcément décidé par l’administration pénitentiaire ou médicale, va à l’encontre du respect de la personne et de son deuil, reniant toute humanité, plongeant dans une bureaucratie la plus abjecte et la plus froide qui soit. Finalement, voici une nouvelle forme de censure par l’internement, prise en toute impunité par un préfet qui s’en lave les mains. Terrifiant.

http://www.rue89.com/marseille/2009/01/30/double-suicide-du-tgv-nouveau-scandale-psychiatrique

Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :