Perte de repères

Courte analyse de la crise actuelle aux Antilles françaises par un politologue spécialiste de cette région, Jean-Claude Williams. L’Etat a bien laissé pourrir la situation, jusqu’à la mort (accidentelle ou non, peu importe) d’un homme, syndicaliste de surcroît, et doit maintenant réagir face à la situation explosive qui pourrait mener à plus d’autonomie. Evident, tant ces territoires sont loin de la métropole, ils devraient pouvoir se gérer seuls, comme les régions allemandes (les lander) . Pourquoi importe des produits français, 20% plus chers à cause du coût des transports, alors qu’il existe de multipls fournisseurs locaux, peu importe leur nationalité ? Absurde.

Mais surtout Jean-Claude Williams insiste sur une société en perdition, plus globalement, un microcosme typique de la situation mondiale actuelle :

Quant aux racines du conflit, s’il y voit « évidemment la question de la crise, qui est ressentie plus brutalement dans notre pays qu’ailleurs », il y décèle également la trace d’un « malaise des sociétés qui ne savent pas où elles vont. Il y a une perte totale de repères », note-t-il. « Dans ce mouvement, il y a aussi la volonté de vivre autrement. »

L’occasion enfin de changer de paradigme ? De changer de société ? Il est plus que temps, au lieu de foncer avec toute la vitesse du « progrès » vers le mur de la réalité.

http://fr.news.yahoo.com/3/20090218/tfr-social-guadeloupe-william-8d303c5.html

Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :