Le retour des poulaillers

Phénomène nouveau et surprenant en Caroline du Nord (USA) : la mairie autorise les citoyens à posséder plusieurs poules (pas de coq, on est en ville tout de même) dans leur jardin, pour profiter des oeufs (sources de protéines) et des fientes (très bon engrais pour le potager). La crise mondiale touche les classes moyennes et pauvres, il s’agit de permettre aux foyers de s’en sortir comme ils peuvent, en plus de l’aide alimentaire fédérale. Un retour aux années 50 ?  Oui et non, surtout un retour à la Nature, à la terre nourricière. En ces temps difficiles, la nourriture est le bien le plus cher (dans tous les sens du terme), et on constate qu’elle ne provient pas des supermarchés, suremballée de plastique, mais bien de végétaux et d’animaux dont il faut prendre soin. A l’image de notre planète. Ou de la crise comme prise de conscience. Salvateur.

http://www.rue89.com/american-ecolo/2009/02/20/des-poulaillers-en-ville-comme-antidote-a-la-crise-americaine

Nicolas

3 Réponses to “Le retour des poulaillers”

  1. hautussac Says:

    j’approuve, j’adhère, et je mets en pratique…bientôt !!

  2. je viens d’installer un poulailler pour vivre ce retour à la Nature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :