Le traitement des déchets nucléaires

Un dossier complet réalisé par Futura-Sciences sur le traitement des déchets nucléaires en France et à l’étranger. La France a fait le choix depuis 1958 de la vitrification des déchets nucléaires ultimes, après réduction des différentes formes de déchets (gazeux, liquides ou solides). Le verre amélioré développé par la France permet de contenir largement les rayons émis par les déchets nucléaires, contenus dans des fûts plus pratiques pour la manutention. Le problème principal est la durée de demi-vie des ces déchets nucléaires, qui peut aller jusqu’à plusieurs millions d’années. Le verre sera-t-il suffisamment pérenne sur de si longs laps de temps ? Que léguons-nous aux générations futures ?

D’autres méthodes de stockage des déchets nucléaires sont présentées, comme le bitumage, le cimentage ou le compactage, alternatives originales qui posent elles aussi le problème de la pérennité du matériau de confinement, sur des durées longues. Le ton de l’auteur est confiant, les recherches sont en cours pour améliorer ces technologies de confinement. Un dossier quelque peu partial (quid des risques réels ?) mais qui a le mérite d’être clair et précis.

Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :