Le solaire, énergie d’avenir

La filière solaire photovoltaïque résiste à la crise titre Le Monde de ce soir, développant un article qui résume la bonne santé de la filière énergétique solaire. Plusieurs sociétés lèvent des millions de dollars sur les marchés pourtant volatiles pour construire de nouvelles usines de fabrication de panneaux ou de galettes de silicium. Même la France n’est pas en reste avec le projet en Moselle de Total et GDF-Suez, et des contrats d’achat à prix fixe sur vingt ans de l’énergie solaire produite  par les particuliers à taux très avantageux. L’avenir est donc assuré pour cette énergie renouvelable qui coûte cher à la fabrication et au recyclage des panneaux solaires mais rentable sur la durée. Les bâtiments devraient montrer l’exemple et se couvrir de panneaux solaires, au moins dans le Sud de la France. Ce serait un geste fort de l’Etat pour montrer l’exemple.

Bien sûr quelques bémols subsistent face à la crise économique. Jean-Louis Bal, directeur des énergies renouvelables à l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), partage cette analyse : « Le marché du photovoltaïque est aujourd’hui en surcapacité de production, ce qui va sans doute mettre certains acteurs en difficulté et conduire à des regroupements. Mais cela ne met pas en cause l’avenir de la filière. » Filière stable donc, qui peut fournir une part non négligeable des approvisionnements énergétiques si les états s’en donnent les moyens. Mais le veulent-ils vraiment ? Et il ne faut pas négliger le solaire thermique, bien pratique pour le chauffage et l’eau chaude à moindre coût et sans haute technicité. L’alliance des deux techniques permettra ainsi des gains enérgétiques importants pour soulager les centrales électriques traditionnelles, à condition d’améliorer également l’isolation thermique des habitations, actuellement catastrophique. Et de ne pas oublier la base : produire local. Inutile de construire d’immenses centrales solaires si c’est pour transporter l’énergie sur des centaines de kilomètres. La déperdition énergétique serait absurde.

Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :