Mobilisation poussive

Les syndicats à l’origine des grèves et des manifestations du 19 mars ont décidé vendredi de ne pas donner de suite immédiate au mouvement et de se retrouver le 30 mars pour rechercher les « modalités » permettant de donner « plus d’efficacité aux prochaines mobilisations ». Tous dénoncent les « intransigeances » du gouvernement et du patronat. Les huit syndicats (CGT, CFDT, FO, CGC, CFTC, UNSA, FSU et Solidaires) ont fait cette annonce à l’issue d’une réunion intersyndicale d’une durée de quatre heures vendredi matin au siège de Solidaires à Paris.

Voilà, après une journée de forte mobilisation jeudi 19, avec des millions de manifestants dans la rue, dont de nombreux ouvriers inquiets de leurs emplois et de leurs usines, les syndicats retournent à leurs travers, dont la prise de pouvoir. Aucune entente n’a eu lieu, la réunion a duré 4 heures, non pas à cause des débats mais de la rédaction du texte… On est bien loin de la Guadeloupe et du LKP, véritable mouvement unitaire avec une liste précise de revendications que le gouvernement a bien été obligé d’accepter. Au lieu d’appuyer la contestation encore, les syndicats font relâche, critiquant gentiment le gouvernement pour son inaction (heu, un plan de relance de 26 milliards quand même…).

« […] tout le monde est d’accord sur le fait qu’il faut une suite, mais personne n’avait d’idée tranchée sur une hypothèse. Et il y a toute une série d’organisations qui n’avaient pas de mandat de leurs instances pour trancher de suite. » Rien n’est prévu, la grève dans la rue est le seul horizon de syndicats affaiblis et ringards qui ne défendent plus que leur pré carré, leurs financements et leur petit pouvoir. Bel aveu d’impuissance, la possibilité d’une grande action nationale le 1° mai, jour symbole mais férié, et trop près des vacances estivales où plus rien ne bouge en France, pays de la bureaucratie flamboyante. La Guadeloupe et la Martinique ont obtenu des avancées sociales importantes grâce à un mouvement unitaire puissant et soudé, et opiniâtre. La métropole s’enlise et montre l’inanité de ses syndicats. Agissons !

Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :