La non-révolution de l’éthanol

Un nouveau biocarburant doit faire son entrée sur la marché français le 01 avril 2009 : le E10, composé à 90% d’essence sans plomb 95 et à 10% d’éthanol. Il doit permettre à la France de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’un million de tonnes (Mt) par an en 2010 (le secteur des transports routiers en émet 128 Mt par an), des normes européennes pour diminuer la pollution et le réchauffement climatique. Un choix qui n’emballe pas grand monde à cause des investissements nécessaires à son acheminement (l’E10 ne passe pas en oléoduc, il faut des camions pour le délivrer… c’est complètement absurde) et à sa vente (cuves à revoir, formation du personnel). Et pire encore, le prix de l’E10 sera à peine inférieur à l’essence, et nécessite plus de quantités consommées pour la même distance. Le consommateur n’y a donc aucun avantage. A part la manipulation émotionnelle sur l’écologie et l’environnement, levier efficace de consommation de produits dits verts. La belle arnaque !

Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :