La Nature, c’est plus fort que toi

Une expérience scientifique visant à piéger le carbone de l’atmosphère au fond des océans pour combattre le réchauffement climatique a fait chou blanc en raison de l’appétit de petits crustacés, selon les premiers résultats publiés cette semaine à Berlin. Ah ah les scientifiques plombés par de minuscules êtres vivants qui déjouent les plans théoriques si parfaits sur le papier… La complexité de la planète est chaque jour constatée, et échappe à toute modélisation sérieuse. La géo-ingénierie pour piéger le carbone se heurte donc à des écueils organiques. Et si on réfléchissait plus sérieusement pour économiser les émissions de CO2 en réduisant les consommations électriques ? Sans oublier que le réchauffement climatique n’est pas une certitude scientifique.

Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :