Contre les classes dans les transports en commun

Jadis le métro parisien comportait 2 classes : 1ère et 2ème, comme les trains. Ce système à 2 classes a été aboli il y a longtemps pour une meilleure répartition des rames face à l’affluence des usagers, mais aussi pour bannir cette distinction sociale ostracisante. Egalité pour tous dans le métro donc, riches comme pauvres compressés les uns contre les autres en cas d’affluence ou de grève. La distinction sociale se fait maintenant par ligne de métro : ligne 13 nord  = pauvre, ligne 9 ouest = riche par exemple. La station de métro indique le pouvoir d’achat.

Et les autres transports en commun ? Le bus est monoclasse, à la différence du train (2 classes) et de l’avion (2 à 3 classes). Pourquoi garder ce double ou triple système de classes ? L’égalité des citoyens assurée par la devise française est-elle caduque ? Finalement, les classes du train ou de l’avion envenime les rapports sociaux, les classes inférieures jalousant les classes supérieures, et dans l’autre sens ce n’est que mépris ou ignorance. Caricature ? Bien sûr, mais le symbole est fort. Les classes du train ou de l’avion sont maintenues car les élites utilisent ces moyens de locomotion, à la différence du métro qui ne concerne que les classes moyennes et pauvres.

Maintenir l’inégalité des classes dans le train et l’avion est un moyen de garder la pression sur les usagers, toujours tentés de passer à une classe plus confortable. Comment revenir en 2° classe dans le TGV après avoir goûté aux plaisirs de la 1°, plus spacieuse ? Politiques, acteurs, stars , grands patrons et autres people ne veulent pas se fondre dans la foule anonyme, ils préfèrent le standing feutré des classes supérieures. Nos élites ne souhaitent pas voyager avec la plèbe, elles veulent le confort qu’elles jugent inévitable pour leur rang.

Comment ne pas comprendre alors la détestation du peuple envers ses élites ? Comment ne pas voir l’ambiance délétère causée par ce système des classes, causant jalousie, rancoeur ou mépris. La plus belle des égalités ? Des conditions identiques pour tous dès lors que nous utilisons le même mode de transport. Libre à chacun après de choisir Ryanair ou Air France, TGV ou TER, tout comme chacun choisit son véhicule selon son budget. Voir les 1° classes vides alors que les 2° classes sont bondées dans un train est insupportable, que ce soit en cas de grève ou d’incident technique (retard, panne…). Les contrôleurs deviennent alors policiers pour faire respecter la loi des classes. Et si on vivait intelligemment ?

Nicolas

4 Réponses to “Contre les classes dans les transports en commun”

  1. Le monde évolue lentement … il y a eu 3 classes dans les trains avant d’y en avoir 2.

    • larocheauxloups Says:

      comme sur les bateaux, cf Titanic. Marx était visionnaire finalement, sauf sur la classe qui prendrait le pouvoir. Eliminons une bonne fois pour toutes les classifications de la société !
      Nicolas

  2. Je pense qu’il faudrait peut être simplement diminuer l’écart entre le trop et le pas assez. Ce serait déjà pas mal !

    • larocheauxloups Says:

      Oui, reprendre les bases d’une société plus équitable, puisque l’égalité absolue n’existe pas, mais sans les écarts de richesse énormes constatées tous les jours entre une élite méprisante et le reste de la population qui se bat pour gagner plus, pour avoir sa part du rêve, ou tout simplement survivre.
      Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :