HADOPI votée en force

Voilà l’état du débat démocratique en France, et l’usage des institutions par le gouvernement et notre hyper-président. La loi dite Hadopi vient d’être votée à l’Assemblée Nationale, peu avant minuit ce jeudi 02/04/09, alors que l’hémicycle ne comportait que 2,5% des députés. Le Parlement montre ainsi son vrai visage : relais de décision du président, qui a précipité le vote de cette loi, initialement prévu la semaine prochaine. Et démontre de fait son inutilité, puisque tout est décidé à l’Elysée. Malgré quelques protestations et l’attitude trouble du PS, la loi Hadopi est donc votée, en attendant sa validation par la CMP et le Conseil Constitutionnel. Amen. Les citoyens et les internautes français se sont bien fait entuber, encore une fois. Tout ça pour protéger la Culture…heu le business de la culture…

Conclusion de Numérama sur cette loi inutile :

En tant qu’internautes, la loi Création et Internet nous est totalement égale. Elle ne changera rien, ni pour les pirates qui ont déjà trouvé les failles ni pour les artistes qui ne mettront pas un centime de plus à leur déclaration d’impôts grâce à la riposte graduée. Mais en tant que citoyens, cette violation des principes qui fondent la République nous révulse. Elle aurait poussé, en d’autres temps, à l’insurrection. Et elle poussera, c’est certain, à la désobéissance civile. Si la démocratie étatique ne s’accommode pas d’Internet, l’Internet démocratique se fera sans l’Etat. CQFD.

Nicolas

2 Réponses to “HADOPI votée en force”

  1. larocheauxloups Says:

    Le passage en force de l’Europe des finances alors que le bon sens de certains peuples le rejettent par référendum (Irlande, France, Pays Bas), adoption d’Hadopi, fichiers ADN, fichiers de surveillance policière, procès à tout va du président, limogeages soft de certains journalistes et officiers de police (affaire Clavier), élaboration consciencieuse et progressive d’un service publique audiovisuel sarkozyste, adhésion à l’OTAN sans demander l’avis à personne, puces RFID dans les titres de transport, soutien financier à nos amis les banquiers alors que l’on nous déclare quelques mois plus tôt que les caisses de l’Etat sont « en faillite », etc…
    Alors, c’est quand qu’on ouvre les yeux? Et surtout qu’on réagit?

    Franck.

    • larocheauxloups Says:

      Le salut ne viendra pas des politiques, puisque leur réel but est de prendre le pouvoir et appliquer plus ou moins leurs bagues promesses électorales. Place à démocratie locale directe !
      Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :