Croix et Amérindiens

Le Père Jean Pierron, missionnaire chez les Mohawks, fut stupéfait, en revenant dans un village qu’il avait classé comme désespérément païen, de trouver une grande croix érigée en plein centre. Sa surprise augmenta quand on lui raconta que la croix avait été plantée sur les instructions de son adversaire le plus déclaré, un chaman mohawk qu’il reconnaissait comme le « grand voyant de son peuple ». Il s’avéra que celui-ci avait rêvé que la croix était un authentique symbole du maître de la vie, et que son village resterait invincible tant que la croix serait debout. Avec une candeur étonnante, le Père Pierron écrivit : « A l’époque, je ne sus que penser de ce rêve si extraordinaire. »

in Les Iroquois et le rêve chamanique, de Robert Moss, p. 61

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :