La BCE sous influence allemande

Contre Info explique : L’Irlande et l’Espagne sont en train d’être sacrifiées sur l’autel de la rigueur monétaire, estime Michel Santi, tout comme de nombreux observateurs, dont Evans-Pritchard. La BCE est la seule banque centrale du monde développé à maintenir des taux si élevés et à refuser d’employer les politiques d’assouplissement quantitatif. Faudra-t-il attendre qu’un Tsunami frappe l’industrie pour remettre en cause les dogmes en vigueur à Francfort ?

Gardant son taux directeur à un niveau élevé, la BCE expose l’Irlande, l’Espagne, et les pays du Sud et de l’Est à de graves défaillances voire faillites en bonne et due forme, pour maintenir une inflation basse en Allemagne. La BCE, implantée à Francfort (place forte du capitalisme allemand), montre ainsi son assujettissement à l’économie allemande (et à la doctrine de l’euro fort pour piétiner le dollar en perte de vitesse), au détriment des autres membres de l’UE. Union illusoire qui fonctionne chaotiquement selon les intérêts des uns et des autres, d’après leur pouvoir politique et économique. L’union fait la force, ou l’union par la force ?

Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :