La moutarde sans moutarde

Rue 89 publie un article édifiant (un de plus…) sur un phénomène étonnant : la moutarde contient de moins en moins de moutarde… Les producteurs canadiens, premiers exportateurs de graines de moutarde au monde, se tournent dorénavant vers d’autres horizons illusoires (maïs et colza pour les fantasmatiques biocarburants), et les prix montent. Réaction des fabricants ? Mettre moins de moutarde (28 % de graines par décret de 1937) et plus de marketing : au chèvre ou au parmesan, au thé et aux baies, à la carotte, à la praline et au caramel (mais aussi aux arômes, à la gomme xanthane ou de guar, bizarrement pas mis en valeur sur le recto de l’étiquette). Et la valeur ajoutée se paye : le prix au kilo de ces moutardes « améliorées » explose (de 2 euros à 6, voire 36 euros !), au détriment du consommateur, pigeon final toujours bien assaisonné. A force de tout mélanger, on perd le goût des vrais aliments, des saveurs de base qui font toute la différence. A l’image du monde moderne, mélange sans saveur de conformisme ambiant.

Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :