Absentéisme des députés

Le Post révèle les dessous de la démocratie française : l’absentéisme notoire de nombreux députés français. L’excuse du travail local n’explique pas tout, d’autant plus que l’Assemblée Nationale est un pouvoir très important de la V° République, le négliger est une atteinte profonde au fonctionnement de l’Etat français et de la démocratie. Preuve s’il en est que le système démocratique ne fonctionne pas correctement, et qu’il est temps de changer tout ça. Place à la démocratie locale et participative ! Nicolas

Vincent Nouzille, journaliste et co-auteur de Députés sous influence, le vrai pouvoir des lobbies à l’Assemblée nationale, vient de publier une liste nominative des députés fantômes, sur le site LesInfos.com.

Sur cette liste, accessible ici dans son intégralité, on trouve nom par nom, le nombre d’interventions en séance, en commission mais aussi le nombre de rapports, de propositions de loi et de questions émises par chaque député, depuis juillet 2007.

Un travail de titan réalisé seulement quelques jours après le rejet du projet de loi Hadopi et qui risque de mettre à mal certaines députés. Mais on s’étonne qu’il n’ait pas été fait plus tôt.

Contacté par Le Post, l’auteur Vincent Nouzille décrypte les résultats.

Comment vous y êtes-vous pris?

« Toutes les données sont publiques, disponibles sur le site de l’Assemblée Nationale! Il suffit d’aller sur la page de chaque député pour y voir dans le détail les interventions de chacun. »

Pourquoi ce travail n’a-t-il pas été fait plus tôt?

« Je suppose que personne n’y a pensé. Et c’est plutôt fastidieux. Cela nous a pris 24h à cinq personnes. Mais au final, c’est très révélateur. Quant à l’Assemblée nationale, elle ne pouvait par faire une telle compilation, car cela met trop à mal ses députés. »

Quels sont vos critères?

« J’ai surtout pris en compte le nombre d’interventions en séance et/ou en commission. Les propositions de loi sont à mon sens trop peu nombreuses pour être un critère. A l’inverse les questions sont souvent écrites par les assistants parlementaires et trop systématiques chez certaines députés, donc pas assez révélatrices. »

Qu’apprend-on?

« Il n’y a pas de surprise. Tout le monde sait, qu’il y a en moyenne 150 députés toujours absents. Mais cette fois, on donne les noms. Les plus actifs sont connus: Didier Migaud, Jean-Pierre Brard, Gilles Carrez, Martine Billard. Ceux-là font un travail énorme. »

Et les absents?

« 142 députés sont intervenus moins de 10 fois depuis juin 2007. On se rend compte que ce n’est pas une question d’éloignement de Paris. Ça peut être une question de cumul des mandats (comme Xavier Bertrand, très occupé par ses fonctions de secrétaire général de l’UMP) mais ce n’est pas la seule raison. D’autres semblent se moquer de ce qui se passe à l’Assemblée nationale. »

Qu’ont-ils de mieux à faire?

« Ils préfèrent peut-être rester dans leur circonscription pour un travail de terrain. Je ne sais pas. Et puis quand on est dans l’opposition, on a tendance à ne pas être très actif. Certaines « stars » de l’opposition comme Jack Lang [deux interventions] ou Daniel Vaillant [deux interventions] font ainsi partie des moins actifs. Il faut quand même noter que c’est un député PS Didier Migaud [Isère, 303 interventions] qui est le plus actif. »

A quand les sanctions financières?

« C’est une bonne base pour ceux (comme Jean-François Copé, ndrl) qui ont parlé d’appliquer des sanctions financières, après le rejet de la loi Hadopi. A suivre donc. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :