Apathie syndicale

Marianne explique : Et après ? C’est la question qui étreint les syndicalistes. Le 1er mai sera forcément un succès puisque cela fait des décennies que l’on n’avait vu toutes les organisations appeler ensemble à défiler lors de la journée internationale du travail. Ensuite, il faudra trouver des « perspectives » au mouvement social. On songe déjà à un nouveau rendez-vous. Mais il faudra gérer un calendrier impossible, les ponts du mois de mai, les élections européennes, et même les épreuves du bac. Comment caser une « journée interprofessionnelle d’action», susceptible de rassembler des millions de personnes dans un tel gruyère ?

Voilà la situation syndicale en France : une unité de façade où des structures manoeuvrées par l’Elysée n’osent même pas lancer le mot d’ordre de la grève qu’ils savent si bien brandir en automne et en hiver. A croire que le soleil calme les ardeurs sociales. Les ponts de Mai, les vacances à préparer, le bac (sic), tous ces évènements intéressent bien plus la population que la crise économique, la lutte sociale et le contre-pouvoir au gouvernement et l’hyper-président moulinet. La malédiction française : 4 mois d’apathie, de mai à août, où rien ne se passe, rien n’avance (à part quelques lois bien utiles votées en catimini en juillet, un classique de la politique hexagonale). Vraiment patéthique.

Tout le monde se réveille à la rentrée avec la gueule de bois estivale, tous prêts à s’énerver à nouveau contre le gouvernement et tolérer des blocages sauvages des transports, des services publiques… Toujours la même chose, et rien n’avance. Sarkozy a réussi à briser l’élan syndical de février-mars en les recevant à l’Elysée, officines syndicales bien faibles qui dépendent trop des subventions publiques pour vouloir changer véritablement le système.

Où sont les grandes gueules habituelles, promptes à critiquer et mener à la grève ? Où sont les Bensancenot, les Bové, sur des sujets sensibles comme l’OTAN,  le G20, Hadopi, les luttes sociales majeures actuelles ? Personne ne bouge, personne n’agit, l’été s’approche, il faut se préparer à bronzer… Triste France.

Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :