Rêve et chamanisme

J’ai un rêve : que nous redevenions une société de rêveurs. Dans une culture où le rêve a sa place, les rêves sont valorisés et célébrés. Pour Femme de l’Ile et son peuple, la première tâche de la journée était le partage des rêves et la recherche de conseils, non seulement au niveau individuel mais aussi pour la communauté entière. Eux savaient ce que les sociétés modernes ont oublié : que le monde onirique est un monde réel, probablement plus réel la plupart du temps que l’état de veille où nous avançons souvent en trébuchant comme des somnambules. Ils savaient – et souvent y devaient leur survie – que nous rêvons le futur, peut-être tout le temps, et que rien n’arrive sans avoir été rêvé.

Ainsi rêve Robert Moss dans son livre Les Iroquois et le rêve chamanique. Voici sa méthode du regard éclair sur le rêve pour mieux l’appréhender et en comprendre les signes.

1. Le récit du rêve comme une histoire avec son titre

Le rêveur raconte son rêve avec autant de simplicité et de clarté que possible. Il devrait être toujours encouragé à laisser son autobiographie de côté et à relater le rêve comme une histoire, complète en elle-même. Ainsi, nous développons nos talents de conteur et une bonne communication. Ainsi, nous évitons également la possibilité d’autoriser les autres à s’intégrer dans notre vie personnelle, chose inadmissible dans le partage des rêves.

Il est excellent de chercher à donner un titre au rêve. La façon dont le sens profond du rêve prend du relief lorsque nous trouvons un titre est frappante.

2. Le partenaire pose trois questions

Si le rêveur a oublié de donner un titre au rêve, le partenaire devrait le pousser à le faire avant de lui poser ces trois questions clés :

Comment t’es-tu senti au réveil ?

Les premières réactions émotionnelles du rêveur offrent un aperçu d’importance vitale sur la qualité fondamentale du rêve et sur sa relative urgence.

Vérification du réalisme

Le but de cette question est d’établir à quel point le rêve reflète ou non des situations existant à l’état de veille, incluant ce qui peut éventuellement se manifester plus tard. Les rêves contiennent souvent des avertissements qu’il est important de ne pas omettre. Une liste de  vérifications nous aide à clarifier si le rêve est avant tout : (a) à prendre au premier degré, (b) symbolique, ou (c) l’expérience d’une réalité différente. En pratique, le rêveur peut avoir besoin de se poser plusieurs questions sur le réalisme de divers aspects du rêve. Voici les questions de base pouvant s’appliquer à n’importe quel rêve :

  • Reconnais-tu des personnes ou des détails du rêve dans ta vie ordinaire ?
  • Est-ce que, parmi les évènements de ton rêve, il y en a qui peuvent se produire dans le futur ?

Qu’aimerais-tu apprendre à propos de ce rêve ?

Cette question simple fournit des éclaircissements au rêveur pour l’étape suivante.

3. Le jeu du « Si c’était mon rêve »

Le partenaire dit maintenant au rêveur : « Si c’était mon rêve, cela me ferait penser à telle et telle chose. » C’est le moment où le partenaire est libre d’exprimer toutes les associations d’idées, les sentiments ou les souvenirs que le rêve suscite en lui, entre autres ses propres rêves qui lui semblent contenir des thèmes similaires. (Nous sommes souvent plus à même de saisir le sens des rêves d’autrui quand nous pouvons faire la liaison avec les nôtres) Par exemple, il se peut que cela vous rappelle l’un des vos rêves où vous vous êtes caché en fuyant un ours – avant de réaliser que l’ours était un allié. Votre propre expérience pourrait vous inciter à dire : « Si c’était mon rêve, j’aimerais retourner dans le rêve pour rencontrer l’ours à nouveau et vérifier si c’est un allié. » De cette façon, vous guideriez en douceur le rêveur à concrétiser une marche à suivre.

Il est très intéressant de recevoir un point de vue totalement différent sur un rêve, c’est pourquoi ce genre de partage peut se révéler étonnamment efficace avec un inconnu – tant que les règles du jeu sont respectées.

4. Marche à suivre pour écouter le rêve

Le partenaire dit finalement au rêveur : « Que vas-tu faire pour écouter ce rêve ? » ou « De quelle façon vas-tu concrétiser ce que ce rêve te conseille ? »

Les rêves exigent un passage à l’acte. Si, à l’état de veille, nous ne faisions rien de nos rêves, nous manquons la magie de la vie. La vraie magie consiste à importer dans notre vie physique quelque chose qui provienne d’une réalité plus profonde. C’est ainsi que le Rêve Actif est une voie de magie authentique – à condition que nous agissions pour amener cette magie au monde de la surface. Tenir à jour un journal de ses rêves et partager régulièrement ses rêves sont deux bonnes façons d’écouter ses rêves ainsi que les pouvoirs qui s’expriment à travers eux. Mais ce n’est pas suffisant. Voici d’autres façons d’honorer davantage nos rêves :

  • Ecrire un autocollant pour votre voiture à la suite d’un rêve. C’est toujours efficace. En rédigeant une devise personnelle à partir d’un rêve, nous ne faisons pas que diffuser son enseignement, nous commençons aussi à le concrétiser. J’adorerais voir les gens conduire avec des autocollants de leurs rêves sur leurs pare-brises. Voici quelques exemples d’autocollants sortis de nos séances de partage de rêves : Ramenez Kitty, Allez jusqu’aux racines, Soyez l’ami des écureuils, Le monde est en toi, Libérez-vous, Retour à la forêt. J’en ai un sur ma voiture : Réveille-toi et rêve.
  • Créer à partir d’un rêve. Transformez le rêve en conte ou en poème. Dessinez-le, peignez-le, racontez-le en BD.
  • Faire une action physique. Pour célébrer un des éléments du rêve, par exemple, portez la couleur qui prédomine dans le rêve, rendez-vous à l’endroit où le rêve se déroule, ou appelez un vieil ami qui a refait apparition dans le rêve.
  • Fabriquer un talisman pour maintenir l’énergie du rêve. Une pierre ou un cristal peuvent être un bon endroit pour contenir l’énergie d’un rêve et pouvoir y retourner.
  • Prendre le rêve comme guide de voyage. Si le rêve semble contenir des conseils sur une situation future, portez-le sur vous comme un guide personnel de voyage. Résumez-le sur une fiche ou en une image que vous pouvez toujours avoir sur vous.
  • Retourner voyager à l’intérieur du rêve pour clarifier certains détails, entreprendre un dialogue avec l’un des personnages, ou pour explorer une réalité plus vaste – et vous émerveiller !
  • Partagez le rêve avec quelqu’un qui peut avoir besoin de l’information qu’il donne.

Nicolas

Une Réponse to “Rêve et chamanisme”

  1. […] Moss formule ce rêve en préambule de sa méthode qu’il détaille dans ce livre, technique chamanique individuelle et universelle. Dès que […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :