Avidité maritime

Le Monde informe sur une tendance alarmante des états du monde : Depuis quelques jours, c’est l’embouteillage à la division des océans et du droit de la mer des Nations unies. Sri Lanka, Côte d’Ivoire, France, Seychelles, Nigeria, Vietnam… : les Etats se précipitent pour déposer, avant la date butoir du 13 mai, leur demande d’extension des limites du plateau continental. Le concept peut paraître obscur, mais l’enjeu est considérable : une course aux ressources pétrolières, minières et biologiques sous-marines est en train de se jouer.

L’avidité humaine est sans fin, au lieu de tous se mettre d’accord, les états préfèrent jouer la course perso vers les ressources minières si importantes à l’avenir, malgré quelques obligations de concertations. Même (surtout) l’Arctique, eldorado des compagnies privées en mal de territoires à exploiter jusqu’à la lie. La commission qui statue sur les demandes est paraît-il indépendante, ne faisant pas de politique. Vu les énormes potentiels miniers des fonds marins, ça m’étonnerait qu’il n’y ait aucune pression ni lobbying.

Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :