Isocratie

Le PIE est un parti sans chef, sans cotisation et sans candidat aux élections instituées.

Le PIE vous propose l’Isocratie, c’est à dire le partage du pouvoir à égalité entre tous, obtenu par une action déterminée contre les abus de pouvoir de toutes sortes. Il vous suggère dans le même ordre d’idée l’Epicurisme, autrement dit l’accès au bien-être en excluant toute forme d’aliénation.

MANIFESTE

Préambule :

Si vous lisez le manifeste en entier, c’est que vous êtes drôlement motivé ! Bravo ! Sinon, allez directement à l’article 15 qui résume tout.

Article 1 : CONTRE TOUT ABUS DE POUVOIR.

L’abus de pouvoir étant, en dehors des événements naturels plus ou moins catastrophiques, la source de tous les malheurs des êtres humains, il importe de l’éradiquer au plus vite, quelque soit la forme qu’il prend, du simple déficit de démocratie au despotisme le plus sanguinaire, des violences morales et psychologiques aux viols et violences physiques, sans oublier la tyrannie économique exercée par les plus puissants sur les salariés, les producteurs et les consommateurs.

Article 2 : PARTAGE DU POUVOIR A EGALITE ENTRE TOUS.

Afin d’éradiquer tout abus de pouvoir, plutôt que de multiplier les lois et d’instaurer des systèmes de délation et de jugements qui serait eux-mêmes des abus de pouvoir, il est préférable d’organiser la société de telle façon que le pouvoir soit partagé à égalité entre tous.

Ce principe aura pour nom Isocratie. Il consiste à ne plus élire des représentants, mais à établir les lois et à élire et à contrôler directement les responsables chargés de les appliquer.

Pour résoudre le problème du grand nombre de scrutins qui devient nécessaire et des compétences spécifiques requises pour arrêter les meilleurs choix possibles, chaque citoyen participera au scrutin de son choix, et à un seul, pendant une période donnée.

Article 3 : JUSTE MESURE DU POUVOIR ENVERS SOI-MEME.

Si l’on entend demander à la société de s’organiser pour éradiquer tout abus de pouvoir, cela suppose un comportement en harmonie avec cette démarche vis-à-vis de soi-même.

La recherche du bien-être à moindre coût en ces temps de crise financière et de désordres climatiques est un objectif passionnant pour chacun et salutaire pour tous.

Cette doctrine, qui va à l’encontre des ambitions de tout ceux qui voudraient dominer et exploiter leurs semblables, existe depuis longtemps. Elle a pour nom l’épicurisme.

Article 4 : UNIVERSALITE ET PARTICULARISME.

Les valeurs que représentent l’isocratie et l’épicurisme sont peut-être des valeurs universelles. Mais il va de soi qu’elles n’ont pas à être imposées par quiconque, mais doivent se faire admettre en faisant la preuve de leur pertinence et de leur efficacité.

Les moyens pour y parvenir seront forcément variables selon les régions du globe et selon les cultures.

En tout état de cause, tout ce qui n’est pas clairement en opposition à ces deux principes doit être respecté au nom même d’une diversité indispensable au genre humain.

Article 5 : CONSTITUTION DU PIE.

Afin de promouvoir les idées contenues dans les quatre articles précédents, un espace de réflexion et d’action est constitué. Appelé PARTI ISOCRATIQUE EPICURIEN, il s’engage à ne présenter aucun candidat à quelque élection politique que ce soit.

Les membres du PIE le sont par leur simple volonté, aucune demande d’inscription, aucune cotisation n’est requise.

Ils sont bien sûr autorisés et même encouragés à dire et à écrire où bon leur semble qu’ils sont membres du PIE.

Article 6 : DIFFUSION DES IDEES.

Pour assurer la diffusion des idées des membres du PIE, aucun moyen n’est à exclure dès l’instant qu’il ne constitue pas un abus de pouvoir : Par exemple, vous pouvez taguer un mur à condition que ce soit le vôtre.

Voici une liste non exhaustive de ces moyens :

Textes, dessins, romans, essais, BD, chansons, scénarios de film ou de série TV, vidéos, poèmes, dazibaos, photos, tags et graffitis, spectacles, pièces de théâtre, pages Web, programmes informatiques, scripts PHP, java, AJAX, Flash, articles et communiqués de presse, courrier personnels, newsletters, expressions/performances artistiques en tout genre, harangues publiques etc.

Sont prohibés tout ce qui est de l’ordre de l’abus de pouvoir. Par exemple : Le spam, le tractage et les discours des politiciens sauf s’ils s’engagent à démissionner de leurs mandats dans le quart d’heure qui suit.

Article 7 : MISE EN PLACE DE L’ISOCRATIE.

De par sa nature, l’Isocratie ne peut être promulguée par un coup de force. De même elle ne peut pas l’être par la volonté des représentants du peuple dont les intérêts personnels sont à l’opposé des principes isocratiques.

Elle ne peut l’être que par un long et patient travail des citoyens eux-mêmes.

A cette fin, chacun est encouragé à utiliser les moyens dont il dispose pour contrôler et réduire le pouvoir de ceux qui en détiennent trop ou dont le pouvoir n’est contrôlé que par leurs pairs, voire par personne.

Cela se fait déjà, à petite échelle et avec des ambitions limitées, par l’action de nombreuses associations dont beaucoup prouvent chaque jour leur bon sens collectif.

C’est en agissant dans ces organismes, existants ou à créer, que les citoyens s’approprieront petit à petit le pouvoir, en commençant par peser sur l’élaboration des lois et sur le contrôle de leur exécution à tous les niveaux, qu’il soit local, régional, national ou supra-national.

Article 8 : TRANSPARENCE.

Une des clés de l’Isocratie est la nécessaire transparence des actions des responsables publics.

Cette transparence permettra aux citoyens, à travers les associations, de contrôler la manière dont les exécutifs de chaque niveau fonctionnent, s’ils le font dans le respect des lois et dans l’intérêt général.

Un exemple facilement applicable peut être donné : La comptabilité des communes est déjà sous forme de fichiers informatiques. Il suffit d’exiger leur publication sur le Web, ce qui ne coûte pratiquement rien, pour que chaque citoyen puisse en avoir connaissance.

Il devient alors possible à ces derniers de s’organiser selon des principes proches de l’isocratie afin d’en assurer l’analyse et le contrôle.

Article 9 : ECONOMIE ET DEMOCRATIE.

L’économie n’est pas une science, elle est simplement une construction de l’être humain, nécessairement imparfaite, que certains tentent de corriger quand elle fonctionne mal.

En tant que construction humaine, elle devrait entrer beaucoup plus dans le champ de la démocratie et non pas être réservée à des soi-disant experts, seuls initiés de ce qu’ils ont eux-mêmes construit.

Article 10 : ECONOMIE, ISOCRATIE ET EPICURISME.

L’économie n’étant pas une science, les dogmes, quels qu’ils soient n’y ont pas leur place.

Il n’en reste pas moins que les principes isocratiques et épicuriens impliquent des voies souvent opposées à celles qui sont empruntées habituellement.

Si les partisans de l’ultra libéralisme estiment que tout ce qui peut être payant doit le devenir, même au prix de l’aliénation du plus grand nombre, le PIE défend l’idée contraire : Tout ce qui peut devenir gratuit doit devenir gratuit.

De même, les biens de première nécessité doivent être accessibles à tous et ne pas faire l’objet de spéculation ou de distorsion de concurrence.

Quand au reste, le marché peut bien être libre dès l’instant que les besoins ne sont pas créés artificiellement et que les méthodes de vente ne constituent pas des abus de pouvoir.

Article 11 : PAS DE CONSIGNE DE VOTE.

L’Isocratie doit se mettre en place petit à petit. Pendant ce temps, les systèmes politiques en vigueur, appelés souvent à tort démocraties, vont perdurer.

Se pose alors la question des votes. En application des principes du PIE, la première question à se poser est : Suis-je réellement suffisamment informé pour me prononcer en toute clairvoyance ?

En général, la réponse sera non et l’abstention ou le vote blanc sembleront devoir s’imposer.

La seconde question est : Est-ce qu’en refusant de me prononcer je fais avancer mes idées ?

En général, la réponse sera également non.

Pour trancher le dilemme, il faut alors se poser une troisième question : Existe-t-il un choix proposant de donner plus de pouvoir aux citoyens et/ou augmentant la transparence dans l’exercice du pouvoir ?

Pour avoir les meilleures chances de répondre correctement à cette dernière question, le PIE suggère que chacun fasse pression sur les candidats pour que ces derniers prennent des engagements formels et précis allant dans ce sens.

Si cela ne garantit guère des avancées en matière de démocratie, c’est en tout cas une méthode comme une autre pour faire avancer les idées du PIE.

Article 12 : LE PIE ET L’HUMOUR

Un parti sans chef, sans cotisation, sans candidat aux élections instituées, avec juste un court manifeste et dont chaque membre fonctionne comme il l’entend, peut-il espérer faire aboutir ses idées ?

A priori il a peu de chance d’être pris au sérieux. Alors si nous devons faire rire, autant le faire volontairement et utiliser l’humour, avec toutes ses facettes, comme autant d’armes pour faire progresser les idées du PIE.

Ce sera donc notre slogan : L’Humour vaincra !

Article 13 : LE PIE ET LE CONCEPT DU LIBRE.

A la manière des ressources informatiques distribuées selon le concept du libre, le contenu des œuvres conçues à partir des idées du PIE est lui aussi libre.

Cela veut dire que chacun peut adapter, copier ou utiliser comme source d’inspiration les scénarios, les personnages, les situations, les descriptions, et les concepts contenus dans les réalisations énumérées à l’article 6.

En particulier, les personnages peuvent être réutilisés avec les mêmes noms et profils. Il en est évidemment ainsi pour le roman « A l’Asso. du Bon Sens », qui est l’ouvrage fondateur de l’Isocratie.

Cependant, les reproductions entières et à l’identique, dites copies serviles, ne sont admises qu’avec l’autorisation de l’auteur, ce qui est le cas pour ce manifeste.

Comme pour le libre, il est essentiel de citer nommément les sources utilisées. Cela bénéficiera évidemment autant à la personne qui crée la nouvelle ressource qu’au créateur dont elle s’est inspirée.

Article 14 : SIEGE VIRTUEL DU PIE :

Point de rencontre des membres et point de diffusion des idées, le siège virtuel du PIE est situé à l’adresse http://isocratie.org .

C’est là que les membres peuvent se déclarer s’ils le souhaitent.

Ils sont encouragés à inscrire les ressources qu’ils concevront à partir des idées du PIE ou à partir des ressources des autres membres, selon les suggestions contenues dans ce manifeste.

Tous les membres sont invités à faire connaître cette adresse par tous les moyens possibles afin d’assurer la diffusion des idées du PIE et du travail de ses membres.

C’est également à cette adresse que la version définitive de ce manifeste sera rendue constamment disponible.

Article 15 : SYNTHESE DES ARTICLES 1 A 14 :

Le PIE est un parti sans chef, sans cotisation et sans candidat qui œuvre pour le partage du pouvoir à égalité entre tous et pour un art de vivre débarrassé de toute aliénation.

Si les initiatives individuelles ne sont pas à négliger, le PIE préconise de s’appuyer sur le tissu associatif, et son bon sens collectif, pour faire reculer les abus de pouvoir de toutes sortes et promouvoir la recherche du bien-être à moindre coût.

Chaque personne, association ou groupe de personnes dont le but est comparable est encouragé à s’inspirer du manifeste du PIE dans sa démarche et à le faire savoir.

Compte tenu de l’originalité de son fonctionnement, le PIE a choisi comme slogan : L’HUMOUR VAINCRA !

Les moyens du PIE sont la diffusion des idées par tout moyen imaginable, en s’inspirant des principes des ressources LIBRES.

Chacun peut reprendre les personnages, concepts, scènes et aventures créées par les auteurs se réclamant du PIE à condition d’y faire référence et de ne pas pratiquer la copie servile, sauf accord de l’auteur.

Un portail centralise les initiatives des membres : http://isocratie.org

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :