Médecines douces reconnues en Suisse

Médecines-douces.tv rapporte :

Les médecines complémentaires (l’homéopathie, la phytothérapie, etc.) sont désormais mentionnées dans la Constitution suisse.

C’est ce qu’ont décidé 67 % des électeurs suisses lors d’une votation (un référendum populaire) le 17 mai dernier. Comme l’indique un article du Monde, la constitution suisse comporte désormais cet article : « La Confédération et les cantons pourvoient, dans les limites de leurs compétences respectives, à la prise en compte des médecines complémentaires. »

La Suisse ouvre donc, en grand, les possibilités pour intégrer les médecines souvent qualifiées de « douces » au sein du système de santé et leur conférer une reconnaissance officielle. « Quelque 3 000 médecins et 20 000 thérapeutes non médecins utilisent aujourd’hui près de 200 techniques de médecine alternative », rappelle Le Monde.

Les Suisses, tant critiqués en France pour leurs banques secrètes et moqués pour leur lenteur, montrent à nouveau leur tolérance et leur ouverture d’esprit en autorisant des médecines alternatives qui ont fait leurs preuves. Et par un référendum populaire de surcroît, belle leçon de démocratie à l’arrogante France « patrie » des Droits de l’Homme (inspirés de la Constitution américaine au fait…). Mieux vaut être malade en Suisse pour ne pas être gavé de chimie médicale sous ordonnance.

Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :