La fin du mythe du piratage

ActuaLitté publie un article très instructif : Une étude publiée par deux économistes, Felix Oberholzer-Gee (Harvard) et Koleman Strumpf (Université du Kansas), montre combien le partage de fichier par réseau Peer-to-Peer, semble avoir bien moins d’incidence négative sur les sociétés qu’elles ne le prétendent.

Ce serait tout le contraire : elles en tirent des bénéfices significatifs et en conclusion, les deux analystes vont plus loin. Selon eux, le piratage n’a en rien enrayé la production, que ce soit de livres, musique ou films. Le mythe à la peau dure « une oeuvre téléchargée équivaut à une vente de perdue » en prend pour son grade.

L’article propose un lien vers l’étude citée, en anglais. Nos décideurs vont-ils lire ce genre d’information ? Oui s’ils sont sérieux, mais ne le diront jamais au peuple français, tout comme les médias mainstream. Le téléchargement illégal (piratage, c’est plus péjoratif) doit garder sa connotation négative, antisociale, les ayants-droits cupides y jouent leur survie. Et l’art dans tout ça ?

Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :