Comment internet va redéfinir le monde

Serge Soudoplatoff analyse les révolutions qu’apporte internet à notre monde moderne.

Il n’y a pas de chef

La gouvernance de l’internet est gérée par une quinzaine d’organismes dont certains n’ont même pas d’existence légale. Plusieurs de ces organismes, comme l’IETF, se définissent comme des groupements de gens intéressés par le sujet. On est très loin de ce qui a structuré et organisé la société jusqu’à aujourd’hui.

La construction se fait de façon désorganisée et bénévole

Là encore, il n’y a pas d’exemple de construction d’un projet d’une telle envergure dans l’histoire de l’humanité qui ai été réalisé avec une telle organisation. Bon nombre de ceux qui ont contribué à la construction d’internet n’étaient pas payés pour cela et l’on fait sur leur temps libre et de façon bénévole.

Les décisions sont prises sur des bases pragmatiques

Pas de grandes théories ou de plans stratégiques, toute proposition d’évolution technique (Request for Proposal) se doit, pour être prise en considération, d’être accompagnée d’une application concrète – du code – démontrant son utilité et sa faisabilité. Ces propositions d’évolution sont discutés puis votés.

Et pourtant, ça tourne

500 millions de serveurs, 100 millions de sites web, entre 20 et 30 milliards de pages web, 1,4 milliards d’individus connectés à internet, 253 langues et 253 encyclopédies locales dans Wikipedia, et cela en une trentaine d’année. La Renaissance et le siècle des lumières condensés en trois décénies ? Pas sûr, il se pourrait bien en réalité qu’il ne s’agisse que du moyen âge.

Le coût d’accès au marché se rapproche de zéro

Avec un coût d’hébergement qui commence à quelques dizaine de centimes par mois, jamais l’humanité a connu un tel potentiel de diffusion pour un coût aussi faible. Même si le téléphone portable touche plus d’individus que l’internet, les coûts pour mettre à disposition un service sur le mobile sont sans commune mesure avec internet.

Quelle philosophie ?

Soudoplatoff cite deux penseurs. André Leroi-Gourhan, paléontologue qui a montré que la relation de l’homme avec la technologie est une relation de co-construction (l’homme fabrique l’outil et l’outil change l’homme), ce qui élimine deux idées fausses pour Soudoplatoff, celle de la technologie Dieu (fréquente chez les Geeks) et celle de la technologie Diable (courante dans la presse et chez les politiques).

Marshall MacLuhan disait, en 1964 : “nous allons passer d’une civilisation de média chaud et de spectateurs froids à une civilisation de média froids et de spectateurs chauds”, ce qui devrait résonner largement chez tous les adeptes des média sociaux, et qui laisse à réfléchir sur le rapport qu’entretien le pouvoir aux média traditionnels, rapport qui ne permettra plus, sous peu, d’asseoir le moindre pouvoir. C’est là probablement une faille majeure dans le dispositif politique actuel – tout pays confondus – qui changera radicalement le monde de demain, faille qui a sans nul doute été détectée par beaucoup, d’où cette volonté un peu naïve et dangereuse de vouloir contrôler (et censurer) quelque chose qui, on le voit bien, ne peut pas l’être, du fait même de son mode de conception, de création, d’évolution et de gouvernance.

Regarder le passé pour aborder l’avenir

Dernier point, Soudoplatoff compare l’internet non pas à l’invention de l’imprimerie comme il est habituel de le faire mais avec l’invention de l’alphabet. A ceux qui lui disent que l’internet c’est compliqué, il rétorque par ce petit exercice mental consistant à s’imaginer en 1500 avant Jésus Christ lors des premières utilisations de l’alphabet.

Vidéo complète de l’intervention de Soudoplatoff dans l’article original.

Source : ReadWriteWeb par Fabrice Epelboin 02/08/2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :