Moi Citoyen

Étant entendu que le « Moi » employé ci-après a valeur collective, non nominative et tend vers une acception universelle, il est déclaré ce qui suit:

 

Moi Citoyen, ne tolère plus outre mesure que soit pillée ma contribution financière à la société civile, impôt sur le revenu ou autre, à des fins de remboursement d’une dette d’Etat contractée par un cénacle restreint parlant abusivement au nom de la Nation, et dont les intérêts alimentent les poches off-shore d’un gang ultra-minoritaire d’estomacs hypertrophiés.

Moi Citoyen, refuse l’idéologie selon laquelle la notion d’équilibre comptable doive être appliquée stricto sensu à la vie d’un Etat-Nation, rognant celle-ci à la seule dimension bassement pécuniaire, et sous-entendant la bafouer encore davantage en la fusionnant, voire l’assimilant par un long travail de sape rhétorique, à l’idée de rentabilité, pire des indignités et première des violences.

Moi Citoyen, n’entend plus accepter l’austérité intégriste imposée à la masse vivante de tous les peuples par une poignée dormante d’élus aux patrimoines princiers et défraiements odieux, surclasse copinarde de moralisateurs à langues sales, voix creuses et intéressées devenues illégitimes au fil des scandales de corruption et/ou évasion fiscale.

 

le-projet-de-loi-sur-la-reforme-46068-hd

 

Moi Citoyen, n’abreuve plus mes réflexions à la petite bière falsificatrice de la mésinformation organisée, muraille mentale des lignes éditoriales conservatrices, complices de la diffusion à grande échelle d’une pensée bourgeoise comme modèle unique, terrorisme intellectuel vecteur de communautarismes et pourvoyeur de schémas sociaux inégalitaires.

Moi Citoyen, a toujours délaissée et délaisse pour toujours les notions de compétition et de spéculation, ainsi que leur pendant de spectacularisation grotesque de faits anodins, pensée-forme née du divertissement global, visant à faire diversion quant à la réalité des graves déséquilibres sociaux, économiques et écologiques, désormais intenables pour l’Humanité entière, qu’elle a elle-même engendré et dont elle est la source constitutive.

Moi Citoyen, réfute la monarchie libéralo-rigide qui a su faire croire depuis trop longtemps qu’elle œuvrait pour l’intérêt général alors qu’elle ne se résume qu’à un agrégat opaque d’intérêts particuliers, vaste toile d’araignée articulée autour du trivium létal « Politique / Finance / Medias ».

Moi Citoyen, laissé pour compte de l’expertocratie sélective, lassé de voir la « liberté-d’espression » laissée en monopole à « l’expérience-de-la-vie » dorée d’une jeunesse favorisée, avide de bons points en échange de son indigence visionnaire notoire, rejette l’agression continue du colonialisme des esprits tendant à faire ployer la capacité de réflexion autonome jusqu’aux pâquerettes de la compulsion d’achat.

Moi Citoyen, n’avale plus le concept nocif de malbouffe et d’agriculture concentrationnaire, porté jusque dans les assiettes par le jeu de lois traitresses votées dans le dos, adoptées dans la chaleur estivales de nuits secrètes et dépeuplées de « représentants », transmutés en VRP de la privatisation du vivant, dégénérescence post-moderne participant de la zombification.

Moi Citoyen, n’écoute plus guère le verbiage inversé des élus télévisés, janus assermentés par « Le Marché », ce « un pour cent » d’automates décideurs, institutionnalisés dans les dorures par l’effort des humbles et la sueur de trop nombreuses générations de travailleurs, capables de remâcher sans sourciller que « Tout va bien » quand rien ne va plus.

 

Moi Citoyen, indigné au plus profond des outrages faits à l’idée même de démocratie, fatigué de la voir vendue au clairon de toutes les guerres commerciales, éreinté du néo-féodalisme faussement républicain à but lucratif qui s’y est glissé en lieu et place jusqu’à l’asphyxie décomplexée, en appelle à la Souveraineté Populaire Intégrale par l’avènement de l’Agora à tous les échelons, local, interlocal, régional et national.

Moi Citoyen, revendique le système coopératif comme clé de voûte de la vie économique, la réappropriation citoyenne, publique, de la gestion de l’énergie, l’informatique des libertés, créative, citoyenne et libre, la fin de l’ère du traçage numérique et la logique liberticide de la web surveillance injustifiée, l’étique érigée en valeur suprême, l’arrêt immédiat de l’usure et des dettes indues, la proclamation du salaire à vie pour une émancipation réelle, la condamnation de l’austérité et ses trucages en tant que crime contre l’Humanité.

 

Moi Citoyen, n’autorise plus le jeu de l’involution programmée pour qu’enfin l’Etre Humain reprenne en main le sentier de son ascension vers les monts de la Sagesse, dont il s’est suffisamment détourné pour l’appât du gain.

 

Une nouvelle conscience se fait jour au crépuscule des horreurs, pulse sous les vieilles peaux du burn-out sociétal qui vient et, Moi Citoyen, y prends ma part active, au modeste niveau qui est le mien, pour que cette vie ne soit plus vue comme vulgaire plus-value mais simplement vécue.

 

Fall's_Wolf

Un Citoyen Debout,

F.B.

 

 

Une Réponse to “Moi Citoyen”

  1. Et comment que j’ Adhère !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :