Archive for the Ecologie & Environnement Category

Plaidoyer pour le Sahara

Posted in Ecologie & Environnement with tags , , , , on 1 octobre 2009 by larocheauxloups

hoggar 3Depuis des siècles, le Sahara attire et séduit des voyageurs : des aventuriers avides de découvertes inédites, des intrépides à la recherche d' »expériences », des curieux venus faire des rencontres et des femmes en mal de Silence, d’Espace, de Lumière, de Temps de Vivre, de Spiritualité…

Au Sahara algérien, le tourisme a été développé dans les années 70. Il n’est pas une invention, car il a ses racines directement dans la vie quotidienne des nomades Touaregs. SEUL le natif des lieux peut guider à travers ces contrées inconnues, d’oued en gara, d’erg en reg, de dunes en ténéré… suivant des repères insoupçonnés, et initier le voyageur à la vie nomade qui est la sienne.

Le tourisme saharien est unique au monde

SEUL le voyageur initié et préparé saura s’adapter et se mettre en symbiose avec l’environnement, magnifique et hostile à la fois, pour être réceptif à l’enseignement du désert et réussir son initiation.

Le tourisme saharien est un état d’esprit

Hélas ! avec la reprise récente du tourisme, ce paradis naturel est menacé par une grande catastrophe écologique, sociale, culturelle et hoggar 2« civilisationnelle » : le déferlement du tourisme de masse. Là où les moyens de transports modernes et rapides ouvrent la voie au tourisme de masse, c’est le pillage et la dégradation assurés très rapidement.

Faire du tourisme dans des régions aussi fragiles et vulnérables relève d’un véritable acte d’équilibrisme qui exige des participants beaucoup de discernement, d’intelligence et de respect, et ne permet pas les dérapages.

Nous refusons que le Sahara soit confondu avec les destinations vulgarisées de vacances à la portée de tous ou bien les lieux de défoulement à bon marché.

Aidez-nous à garder ce joyau précieux !

Et pensons à nos enfants et aux générations à venir : laissons-leur aussi le droit de se laisser séduire à leur tour par la beauté infinie du Sahara. Antoine de Saint Exupéry disait avant nous qu’on n’a pas reçu la Terre de nos parents, mais qu’on l’emprunte à nos enfants.

Le tourisme saharien doit rester une exclusivité

hoggar 1Sahara, le plus beau désert du monde, étend ses splendeurs sur 5 000 kilomètres d’est en ouest, et 2 000 kilomètres du nord au sud. Sa culture multi-millénaire (peintures, gravures, pierres taillées) en fait le plus vaste et le plus antique musée de l’humanité.

Sahara, pays d’aventure et de rêve, mais de dures réalités aussi, où la nature mêle ses charmes et ses beautés à ses dangers et ses contraintes. Dans cet âpre désert, l’eau est la vie et l’ombre est le repos.

Sahara, pays des couchers de soleil romantiques où la solitude, loin d’être un isolement, est une méditation naturelle.

Sahara, pays des guerriers poètes et rêveurs, où la chevalerie est code de vie et l’honneur force de loi. Ici, l’homme, confronté à lui-même, prend ses vraies dimensions. Face à la beauté pure, ne demeure que la grandeur.

Mohamed Rouani, homme du désert et guide

Mohamed et son équipe vous accueille au coeur du Tassili du Hoggar, à Tamanrasset (2 000 km au sud d’Alger), pour vous faire partager sa passion du désert et vous faire vivre un séjour inoubliable dans l’écrin du Sahara, entre sable blonc et roches hérissées, champs de cailloux et grottes gravées, dans le silence minéral des grandes étendues saharienness.

Agence Mero-N’Man
BP150
11000 Tamanrasset (Algérie)
Tel. : 00 213 29 34 42 01
info@meronman.com

Les Greniers du Sahel

Posted in Ecologie & Environnement with tags , , , , on 7 août 2009 by larocheauxloups

ITERRae, entreprise française de recherche et de développement est entrée dans la cour des grands en 2006, avec un concept scientifique innovant : le refroidissement radiatif dans un espace de stockage en chaleur latente.

[…] En résumé, ces chercheurs auraient trouvé la meilleurs façon de produire du froid tout en respectant la planète, de diminuer les dégâts causés par l’effet de serre, de produire de l’ eau douce, de conserver les denrées périssables, d’économiser de l’énergie, de capter le froid du cosmos sur la terre. Une révolution technologique, une belle revanche pour la nature et l’homme, seul obstacle à ce projet, les coût de production qui sont loin d’être abordables, notamment s’agissant des pays sahéliens. Le progrès malheureusement et la préservation de l’environnement ont un prix très coûtant, qui restent l’apanage de rares privilégiés !

source : http://www.babnet.net/cadredetail-10631.asp

Une très belle innovation au service de l’humanité, qui permet de mieux conserver les denrées alimentaires dans les régions chaudes sans gaspillage électrique et technologique.

Nicolas

Le bio à la cantine

Posted in Ecologie & Environnement with tags , , , on 19 juin 2009 by larocheauxloups

Rue89 propose un article sympa sur le bio à la cantine :

En hausse de 25 % en 2008, le marché français du bio investit, pas à pas, notre quotidien. Aujourd’hui, ses bienfaits font largement consensus dans la société. Jusqu’à être officiellement reconnus d’utilité publique par le gouvernement français. Et l’agence bio est claire :

« Les Français consomment bio chez eux mais également hors domicile. »

Parmi les actifs, ils sont en effet 38% à déclarer vouloir plus de produits issus de l’agriculture biologique dans leur restaurant d’entreprise. Du côté des parents d’élèves, ils seraient 78% à émettre le même souhait pour leurs chères têtes blondes à l’école.

Le problème reste le coût : tout le monde veut du bio, mais ne surtout pas payer plus cher. Une fatalité ? Non, bien sûr, tout est affaire de gestion et d’organisation, il n’y a pas de raison que le bio coûte si cher. Les gestionnaires des cantines doivent repenser leur système pour éviter le gaspillage, comme par exemple le self service, symbole de la libre concurrence qui s’immisce dans tous les domaines, même les plus intimes. On veut toujours avoir le choix, sans jamais assumer ses responsabilités. Un repas pris en commun, en famille ou à l’école, est une source de convivialité et de tolérance, il faut réapprendre à aimer les aliments, sans tomber dans la routine facile.

Nicolas

Géopolitique du futur et énergies

Posted in Ecologie & Environnement with tags , , , , , on 16 juin 2009 by larocheauxloups

Contre-Info publie un article passionnant sur la géopolitique à venir dessinée par les énergies et leurs approvisionnements.

Après l’Agence Internationale de l’Energie, c’est au tour de l’EIA, l’agence américaine chargée de la prospective en la matière, de réviser elle aussi drastiquement à la baisse ses prévision de production pétrolière pour les années qui viennent. Alors que son rapport 2007 tablait sur 107 millions de barils de pétrole par jour (mb/j) en 2030, l’édition 2009 ne prévoit plus qu’une production de 93 mb/j, en diminution de 14 mb/j. Même si le terme de « pic pétrolier » est soigneusement évité par les agences, le consensus semble désormais établi : la production ne dépassera pas les 100 Mb/j. Ce nouveau paysage de rareté croissante désormais admise implique que nous allons devoir négocier une porte fort étroite, délimitée par les capacités de montée en puissance des liquides non conventionnels, la réduction de l’intensité énergétique, mais d’abord et avant tout par la compétition des émergents, à commencer par la Chine, qui selon l’agence US de l’énergie deviendra le premier consommateur mondial dans les cinq ans. Si l’équation énergétique n’est pas maîtrisée rapidement – mais quel est le problème planétaire qui aujourd’hui ne présente pas un caractère d’urgence ? – le monde risque de subir des chocs dévastateurs, de l’alimentation mondiale à l’économie, sur fond de tensions stratégiques pour s’assurer les quelques nouvelles ressources disponibles, avertit Michael T. Klare qui propose ici son analyse du dernier rapport de l’EIA.

Ainsi donc les milieux scientifiques s’accordent de plus en plus à voir la pénurie de pétrole conventionnel grandir et se rapprocher de nous. Les solutions alternatives (schistes bitumineux, agrocarburants) ne sont que des pansements sur une jambe de bois, et vont détruire notre environnement. Dire que des alternatives existent, comme la voiture à air comprimé, le moteur à eau (pas vraiment au point j’avoue)… Jusqu’au pied du mur pour nous imposer l’hydrogène industriel comme solution inévitable, technologie peu fiable en ce qui concerne le stockage et la distribution de cet gaz dangereux.

Nicolas

Les légumes « parfaits »

Posted in Ecologie & Environnement with tags , , , , , on 9 juin 2009 by larocheauxloups

Nouvelle inquiétante rapportée par MaxiSciences : Des scientifiques japonais ont développé une nouvelle façon de cultiver les légumes dans un environnement parfaitement contrôlé et stérilisé. Selon eux, il semble que ces légumes « parfaits » puissent être la nourriture de demain.

Ces usines de cultures de légumes se développent à travers tout le pays et peuvent produire des laitues 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Ces salades par exemple, sont récoltées jusqu’à 20 fois par an. En tout, certaines de ces usines peuvent produire 3 millions de légumes par an.Chaque aspect de l’environnement de la plante y est contrôlé : de la lumière à la température, en passant par le degré d’humidité et l’arrosage. Les niveaux de CO2 peuvent être minutieusement modifiés. Dans l’usine, les producteurs portent des gants, un masque et une combinaison protectrice, comme on en voit habituellement dans les usines chimiques. Les cultures ne peuvent être contaminées ni par la poussière, ni par les insectes, ni par l’air. Dans cet environnement stérile, aucun pesticide n’est nécessaire. Les consommateurs japonais peuvent donc manger ces légumes en vente chez les primeurs en toute sécurité et sans les laver. Le gouvernement japonais, qui s’inquiète de l’usage de substances chimiques sur les cultures, a encouragé l’expansion des usines à légumes. Un porte-parole de l’une d’entre elles, Ozu Corporation à Tokyo, déclare : « Une production stable est garantie toute l’année grâce au contrôle de la lumière, de la température, de l’humidité et du dioxyde de carbone. Cela répond à la demande des consommateurs qui cherchent des aliments sains ».Ces usines vont bientôt s’implanter au Royaume-Uni, où l’on trouve déjà de nombreuses cultures hors-sol. Chaque année, des millions de tomates hydroponiques sont cultivées dans d’immenses serres au sud de l’Angleterre.

1984 n’est pas loin, ou Le meilleur des mondes. La recherche incessante de perfection maladive chez les Japonais déteint sur le monde (occidental car riche). Les épidémies récentes de vache folle et autres grippes animales-non-transmissibles-à-l’homme font flipper tout le monde, les pesticides perdent peu à peu tout crédit, et même la phobie des insectes poussent vers la culture de légumes parfaits, hors sol pour ne pas les contaminer. Jusqu’où va aller le délire humain de perfection ? C’est quoi la perfection ? Pourquoi gaspiller tant d’énergie et d’argent pour ce genre de légumes poussés et sans âme ? Dépasser la Nature, le fantasme ultime des Hommes…

Nicolas

Développer le marché de l’électroménager d’occasion

Posted in Ecologie & Environnement with tags , , , on 6 juin 2009 by larocheauxloups

L’électroménager est un secteur en constante augmentation, tant les besoins sont énormes. Les machines sont conçues sciemment pour tomber en panne rapidement, afin d’être changées au plus vite en un cercle vicieux de consommation excessive. Pourtant, il est tout à fait envisageable de créer un marché fort de l’électroménager d’occasion, genre CDiscount, qui récupère les appareils en panne, vérifier et répare, et surtout les garantit (3 ou 6 mois est suffisant) pour rassurer les consommateurs. Le recyclage devient une nécessité pour la planète, on ne peut plus jeter à tout va sans réfléchir plus profondément notre rapport à la consommation et aux déchets.

Des initiatives de partage de produits usagés existe dans le monde (notamment freecycle.org), mais ce sont les consommateurs entre eux qui offrent des objets dont ils n’ont plus besoin. Créer un marché de l’occasion réparée et garantie est une voie possible d’avenir pour une consommation plus intelligente de l’électroménager, devenu nécessaire dans nos foyers modernes. En tablant par exemple sur les organisations sociales comme Emmaus, très structurées et efficaces, pour plus d’emplois solidaires.

Nicolas

Se protéger du wi-fi

Posted in Ecologie & Environnement with tags , , , on 6 juin 2009 by larocheauxloups

Comment limiter son exposition :

– Ne pas poser son ordinateur portable Wi-fi sur ses genoux pour travailler (les ondes pénétrant sur plus de 2 cm sous la peau).

– Ne pas s’approcher tout près de l’écran (il contient le plus souvent l’antenne Wi-fi !).

– Ne pas manipuler trop longtemps une souris Bluetooth.

– Ne pas toucher les antennes des routeurs ou des box.

– Disposer les émetteurs de Wi-fi en hauteur, au-dessus des têtes (2,10 m par exemple), la portée sera plus grande, l’exposition des personnes moindre.

– Ne pas installer plus de points Wi-fi que nécessaire.

– Éviter les téléphones hybrides (portable qui fonctionne au wi-fi en intérieur).

– Éteindre le Wi-fi la nuit ainsi que tous les dispositifs sans fil, (y compris les téléphones sans fil dont la base émet en continu).

source : Alternative santé novembre 2007