Archive for the INITIATIVES Category

Se nourrir de lumière

Posted in INITIATIVES with tags , , on 18 février 2011 by larocheauxloups

Le sujet de la nourriture est toujours central ou stratégique dans l’histoire de l’humanité, tant dans son versant malnutrition que dans son versant obésité. Malnutrition dans les pays de l’hémisphère sud hors commonwealth , obésité programmée dans la sphère occidentale, littéralement surnourrie de tout. À travers ce fatras, quelques types de régimes sortent du lot, comme le régime crétois, le régime macrobiotique de maître Osawa, ou encore le régime alimentaire fondé sur le groupe sanguin. Toutes ces variantes sont des adaptations ou des réflexions sur ce que peut-être une alimentation idéale et garante d’une santé optimum.

Il est une autre voie inédite et a priori totalement farfelue, que développent certains dans l’ombre, si l’on peut dire: se nourrir de lumière. C’est-à-dire qu’hormis de maigres breuvages ponctuels, l’individu se nourrit essentiellement du rayonnement solaire. Ces quelques personnes de par le monde défrichent depuis de nombreuses années, en solitaire, cette approche « énergétique » de l’alimentation et s’en sortent aussi bien que le reste du commun des mortels. Très intriguant, donc, une nommée Isabelle Hercelin, française, expose sa démarche sur le blog qu’elle a créé à l’occase. Elle en parle également au micro de Jean-Claude Carton à idFM, en ce dimanche 20 février 2011, au creux de la nuit. L’émission est payante mais on retrouve une interview d’Isabelle Hercelin en accès libre, toujours questionnée par l’ami Carton, au parc Montsouris en juin 2011. En tout état de cause, les personnes ayant pratiqué ou pratiquant un tel régime insistent bien sur le fait qu’il ne s’adopte pas du jour au lendemain mais qu’il est la résultante d’une lente progression.

D’autre part, un film documentaire allemand, réalisé par Peter Arthur Straubinger et sorti en 2010, traite de ce sujet en le décortiquant par le biais scientifique. Où l’on nous dit qu’en fait, ce n’est pas la lumière dans son sens « photonique » qui est absorbée. Les aliments, une fois digérés et intégrés, délivrent l’énergie fondamentale qui nous fait avancer. C’est cette énergie, nommée « lumière » en occident, « chi » en Chine, « ki » au Japon, « prana » en Inde, que les personnes en question captent directement, sans passer par l’intermédiaire des aliments solides. Une interview de Straubinger a été enregistrée à Radio Ici et Maintenant en 2010.

À chacun de se faire son avis. Mais au rythme où la population humaine s’accroît, il serait peut-être temps de s’ouvrir l’esprit à d’autres sources ou formes d’énergies dont les groupements lobbyistes ne parlent jamais, les médias étant trop à leur botte. Ce sont les énergies qu’on qualifie de « libres » ou, pour le moins, de perpétuellement renouvelables. Une nouvelle façon d’envisager notre rapport à la nature.

Franck.

Norberto Keppe : désinverser la physique

Posted in INITIATIVES with tags , , , , , on 3 mai 2009 by larocheauxloups

Norberto Keppe est un penseur brésilien, auteur d’écrits sur la métaphysique inversée, The new physics. Cet ouvrage décrypte les errements de la science à travers un regard épistémologique nouveau : durant toute son histoire, la physique a fait fausse route en croyant que l’énergie découlait de la matière. C’est de l’énergie du vide, et non de la matière, que l’homme doit chercher à extraire l’énergie dont il a besoin, évitant de ce fait une destruction des ressources planétaires, inéluctable dans le système actuel.

Pour les disciples de Keppe, la technologie des moteurs actuels utilise une énergie électrique uni-directionnelle qui cause la perte de résistance dans les fils comme on l’observe dans la chauffe des moteurs. De ce fait, ces derniers ont besoin de plus d’énergie. Dans le moteur de Keppe, qui ne chauffe pas, le mouvement est causé principalement par le composant secondaire de l’énergie électrique qui provient directement du champ énergétique scalaire de l’espace (le vide ou point zéro). Il utilise l’énergie résonante bidirectionnelle qui forme l’univers.

Plus d’informations : www.keppemotor.com/fr

in Nexus n° 61 mars-avril 2009

Maisons de la semence

Posted in INITIATIVES with tags , , , , , , , , , , on 14 avril 2009 by larocheauxloups

Créé en 2003, le Réseau Semences Paysannes s’est développé très rapidement avec l’apparition des OGM. Paysans et jardiniers ont pris conscience que s’ils ne voulaient pas avoir d’OGM, ils devaient s’emparer du travail de conservation, de sélection et de multiplication des semences. La première étape a donc été de se réapproprier les savoirs et les ressources génétiques pour les remettre dans les champs. Tout en continuant ce travail de réappropriation, nous sommes en train de passer à une deuxième étape. Face au risque de disparition de milliers de graines enfermées dans des banques, face à l’impossibilité de sélectionner des plantes saines à partir de semences commerciales modernes trafiquées – à cause de la perte de leur qualité nutritionnelle et du besoin d’engrais chimiques pour pousser – nous appelons à vider les banques de semences pour faire des maisons de la semence.

L’idée des maisons de la semence est que paysans et jardiniers s’y regroupent pour mettre leurs semences en commun et gèrent ensemble ce patrimoine. On ne peut pas chacun de son côté replanter chaque année 500 à 800 variétés de semences. Dans la mesure où l’Etat privatise cette mission de service public, la société civile doit s’en emparer en faisant reposer la gestion de ce patrimoine sur une organisation collective. Les paysans ont un rôle clair à jouer dans ce travail de culture. Les jardiniers amateurs sont aussi une composante essentielle. Ils ont préservé ces dernières années des milliers de variétés anciennes de potagères ou d’arbres fruitiers qui seront une bonne partie de l’alimentation de demain. Pour celles et ceux qui n’ont pas de terre, nous avons besoin d’une aide administrative mais aussi de personnes qui communiquent sur ce travail et lui donnent du sens. La société civile doit aussi nous aider à mobiliser les élus pour la reconnaissance des droits des paysans et des jardiniers à conserver, ressemer et échanger leurs semences. Des conseils municipaux ont déjà pris des délibérations pour cela.

Guy Kastler, délégué général du Réseau Semences Paysannes, in Contre Info du 14/04/2009

Bio en masse

Posted in INITIATIVES on 13 avril 2009 by larocheauxloups

Des agriculteurs lorrains se sont regroupés pour fabriquer puis revendre les résidus organiques de leurs cultures et créer un combustible totalement naturel et propre, et bien sûr peu cher par rapport à d’autres produits pourtant plus courants (cherchez l’erreur). Un exemple parmi d’autres où l’on voit qu’en ces temps de sois-disant crise systémique, l’important n’est pas tant la critique pour la critique mais bien l’action concrète au quotidien, même ponctuelle et localisée. L’important étant de générer de vrais alternatives, comme on le peut. De réagir. On a qu’une vie. Saluons donc cette heureuse initiative.

Franck.

Santé solidaire

Posted in INITIATIVES on 5 avril 2009 by larocheauxloups

Non, la Sarkozie n’est pas une fatalité. Tout commence en janvier 2008 avec Bruno-Pascal Chevalier qui, pourtant atteint du SIDA et sous traitement, proclame sa grève de soins par solidarité avec les personnes à faibles revenus, directement mis à mal par la loi sur les franchises de santé Sarkozy. En tant que travailleur social dans sa ville de Morsang-sur-Orge, Bruno-Pascal ne connaît que trop bien certaines situations financières abyssales de nombre de malades en traitement, étranglés par des dépenses de santé astronomiques les laissant souvent devant le choix révoltant de soit se soigner soit se nourrir! Bruno-Pascal ne se contente pas de faire grève dans son coin mais le fait savoir en lançant une pétition sur internet réclamant la suppression pure et simple de cette loi intolérable et avertissant au passage sur le virage de société nauséabond qu’elle représente. L’effet boule de neige ne se fait pas attendre: il récolte en un mois près de 450 000 signatures en ligne plus d’autres signatures papier (pour ceux qui peuvent imprimer le pdf). Sans compter les courriers quotidiens témoignant de situations individuelles border line souvent très dures (qu’il publie parfois sur son blog). L’effet internet balaye tout, bientôt les médias tout formats s’intéressent au coup de gueule isolé de cet homme. Les gens parlent et soutiennent.
Aujourd’hui, Bruno-Pascal Chevalier a repris son traitement depuis environ un an et continue son travail. Mais le combat se poursuit et accouche d’une association de type Loi 1901, regroupant des usagers mais aussi des professionnels de la santé. Objectif: continuer à alerter sur la logique financiariste qui gangrène les acquis solidaires. Car, comme il dit, nous sommes tous concernés. Une société à deux vitesse n’est pas envisageable en terme de santé et faire payer la note aux malades et grands malades eux-mêmes via ce système de franchises, plombant donc les personnes le plus dans le besoin, est d’autant plus vulgaire et insultant. Indigne d’une république.
A l’heure où le président Obama pense à instaurer un projet de protection sociale plus solidaire et inspiré du nôtre à l’échelle de son immense pays, Bruno-Pascal nous invite à ouvrir les yeux sur ce qui se trame chez la reine des fromages. Car l’implosion progressive et voulue de notre système de santé solidaire, l’instauration par le petit président d’une logique injuste faite d’assurances privées, est un fait. Bruno-Pascal nous invite donc à réfléchir à une nouvelle santé solidaire. Il est certains hommes qui, poussés par le destin, se lèvent et parlent et fédèrent. Car non, la Sarkozie n’est pas une fatalité.

Franck.