Archive for the VIGILANCE Category

Démocrature 2017

Posted in VIGILANCE with tags , , , , on 27 avril 2017 by larocheauxloups

On l’avait senti arriver dans notre tronche mais je me disais que c’était une engeance médiatique, un météore inutile, une passade qui se dégonflera comme la baudruche qu’elle est, dès le 1er tour, pour laisser place au seul affrontement qui vaille. Les salades du « ni gauche ni droite » tous les jours à répétition à la télé, maquereau en couv’ des tabloïds, maquereau et sa poule, maquereau et son premier meeting « enlevé », maquereau et ses déclarations burlesque sur les colonies ou l’île de la Guyanne. Bref, du lourd. En fait, j’avais raison. C’était tellement une baudruche que l’Etat lui-même et certains pions connivents au cœur du maillage des institutions ont contribué à sa victoire en s’illustrant par un nombre record d’irrégularités notoires. Non, public, ceci n’est pas la verve amère du mauvais perdant, c’est plutôt le regard halluciné du républicain honnête qui constate l’étendue du désastre démocratique, la voix du peuple souverain s’est fait vitrifier à grande échelle, partout en France, métropolitaine ou non. Pour ma truffe, tout a commencé avant le scrutin lorsque je constate que ma mère, domiciliée chez moi, reçoit la profession de foi des candidats… le vendredi 21 avril! Alors que d’habitude c’est envoyé une semaine avant. Et votre Serviteur? Rien. AUCUNE PROFESSION DE FOI. Alors que je n’ai jamais rencontré aucun problème de ce type pour aucune élection. Et dès le lendemain du scrutin du 1er tour des présidentielles, le lundi 24, les doutes surgissent…

Doutes_1er tour

Doutes 1er tour 02

De toutes parts les gens s’étonnent, pourquoi les électeurs se font radier par ici, les bulletins disparaissent par là, pourquoi trouve-t-on des enveloppes pré-remplies maquereau ou fi(ll)on ailleurs, pourquoi encore 500 000 personnes se retrouvent avec 2 cartes électorales… « Macron est entouré de tous les tocards de la Hollande! », nous déclamait Poutou, à raison, le 9 avril 2017 dans l’émission « C Polémique » (vous noterez, amis, la simplification du langage), repris bien évidemment par la chienne de garde de présentatrice qui ne peut tolérer ce genre d’abus de noms d’oiseaux. Trop vulgaire, la colère, il faut se respecter.

Eh ben non, mon Philippe, tu n’as pas compris, ils le veulent, leur candidat « jeune » ni gauche ni droite ni rien, ils la veulent, leur gravure de mode contradictoire, ils le veulent, leur libéral laïc, leur Hollande bis, leur Sarko III. Leur petite tête de bon garçon poupin pour prétexte de bonne conscience des dévastations à venir, une belle façade de renouveau pour tout continuer comme promis au MEDEF. Etant donné que Jean-Marine monte, il suffira de l’agiter au deuxième tour pour espérer que tout le monde vote dans le même sens, « comme il faut ». Mais il y a un problème: depuis six ans, le « Rouge » parle, interpelle, rassemble, remplit les cerveaux disponibles, fertilise un nouvel horizon dans les imaginaires asséchés par tant d’années de capitalisme unilatéral, dit de la poésie après les exposés programmatiques… Et il monte. Très haut. C’est l’imprévu qui déjoue les tactiques. Alors il y a péril en la demeure car ce n’est pas le FN qui fout les foies, c’est l’idée même que l’architecture de privilèges pourrait s’effondrer et laisser place à une mutualisation plus grande de l’économie et une réappropriation, du moins plus importante, de la vie politique par les citoyens, trop longtemps délaissés du pouvoir décisionnaire. C’est la gauche humaniste qui fait peur, en vrai. D’où la somme d’irrégularités signalées, inhabituelles en France, du jamais vu! On aurait presque l’impression d’une mauvaise élection américaine. La presse parle de ces insupportables dysfonctionnements, à Le monde, à Le courrier du soir, et un peu partout la cybertoile transpire. Presse écrite, je précise, les Mass Medias Audio Visuels, les MMAV pour reprendre l’acronyme du cinéaste anglais Peter Watkins, ô combien conscient du réel pouvoir que ces entités représentent, sont trop occupés à nous tartiner le cerveau à la sauce maquereau ou facho sans relever une seule fois dans leurs grand messe de jités les anomalies précitées et ainsi engager une réflexion ou demander des comptes. Nous n’aurons que droit aux reportages sur la mort du malheureux gendarme des Champs Elysées ou la fin de mauvaise saison touristique hivernale.

Car, même si Mélenchon était haut et que ce manque considérable d’électeur dessert son résultat final, ces irrégularités douteuses pénalisent tout autant les gens qui auraient pu se tourner vers un Cheminade ou un Poutou, un Lassalle ou une Artaud, sans parler d’Asselineau et Dupont-Aignan. Une telle somme de détails n’évoque plus des irrégularités, on appelle ça des consignes.

Bref, je ne voterai pas au 2ème tour, l’heure est grave, je ne donne pas ma voix au banquier, il poursuivra la politique libéralo-liberticide du président magouilleur qui l’a mis en place, ni à Jean-Marine parce-que là c’est épidermique. Toute cette chienlit de margoulins met à jour la superstructure qui viole nos votes depuis 2005 et rend cette démocrassie caduque. Je ne reconnais pas un président enfanté de cette opacité. Que penser d’un Etat qui piétine à ce point la parole de sa population? D’un journalisme qui n’en n’est plus un, nous assénant un 2ème tour assuré sur des estimations d’instituts de sondage dès 20H20 alors que les bureaux de vote des petites communes et villes moyennes ferment à 19H et celles des grandes ville à 20H? Que penser de ce flot d’images récurrent d’un des deux finalistes au restau et des commentaires ramasse-miettes que doit subir notre intelligence la moitié de la soirée électorale? « On s’embrasse, on voit des sourires, il y a des proches« , « A-t-il retiré sa cravate? Ah non… Ah si!« , « Il gagne sa voiture et se déplace déjà comme un vrai Président, regardez! » Extraordinaire, j’étais aux larmes. De sang. L’histoire d’une désolation… Je me dis qu’à porter le diable trop haut, à fausser les résultats par l’entremise de combines ponctuelles, non relayées, puis à venir faire la morale aux spectateurs sur la bonne conduite à tenir, la mécanique propagandiste du 21ème siècle vaut largement ses parents nazis ou staliniens du siècle dernier et que ça lui ferait du bien de se prendre en pleine face le monstre qu’elle a créé et entretenu depuis au moins 30 ans. Qu’on aille jusqu’au fond de l’abîme car on ne peut pas aller plus loin dans le déni de l’avis du peuple. Cette infâme machinerie ne mérite plus que son front national.

Quoiqu’il en soit, je sais mon interprétation rapide mais l’impact de ces innombrables malfaçons, dignes d’une république bananière à parti unique, est probablement considérable sur le résultat réel qui aurait pu se dégager sans lesdites malfaçons. Citoyennes, Citoyens, Urnes Debout! Relevons nous, ne cessons plus de lutter, sortons de ce schéma de société, à 100%, abandonnons-le comme une vieille chaussette qu’il est, obsolète, retrouvons le chemin de la Démocratie mais en attendant, par-dessus tout, méfions-nous du complexe médiatico-financier…

Grougnasse

Franck Balmary

L’appel 2012

Posted in VIGILANCE with tags , , , , , , , on 17 février 2012 by larocheauxloups

Eh bien ne l’attendons plus, les mecs, il a déjà retenti en ce froid février et rebondi d’oreilles alertes en consciences aiguisées. La lèpre d’intox et de décisions arbitraires a fini par raviver le brasier hellène contestataire. À l’heure où une Europe dont plus personne ne veut continue d’avancer ses pions contre l’avis même de nations entières, le compositeur grec Mikis Theodorakis l’ouvre tout grand et nous invite à une prise de conscience rapide, générale, sous peine de connaître, à notre tour, l’indignité des plans de rigueur, ce serrage de ceinture généralisé ne visant qu’à rembourser les taux d’intérêts que s’octroient les organismes de crédit privés. Parce-que qu’entre accepter de voir un pays rabaissé plus bas que terre et stopper l’engrenage de pratiques néfastes, à un moment il va falloir choisir.

« Notre combat n’est pas seulement celui de la Grèce, il aspire à une Europe libre, indépendante et démocratique. Ne croyez pas vos gouvernements lorsqu’ils prétendent que votre argent sert à aider la Grèce. (…) Leurs programmes de « sauvetage de la Grèce » aident seulement les banques étrangères, celles précisément qui, par l’intermédiaire des politiciens et des gouvernements à leur solde, ont imposé le modèle politique qui a mené à la crise actuelle. Il n’y pas d’autre solution que de remplacer l’actuel modèle économique européen, conçu pour générer des dettes, et revenir à une politique de stimulation de la demande et du développement, à un protectionnisme doté d’un contrôle drastique de la Finance. Si les Etats ne s’imposent pas sur les marchés, ces derniers les engloutiront, en même temps que la démocratie et tous les acquis de la civilisation européenne. La démocratie est née à Athènes quand Solon a annulé les dettes des pauvres envers les riches.Il ne faut pas autoriser aujourd’hui les banques à détruire la démocratie européenne, à extorquer les sommes gigantesques qu’elles ont elle-même générées sous forme de dettes. Nous ne vous demandons pas de soutenir notre combat par solidarité, ni parce que notre territoire fut le berceau de Platon et Aristote, Périclès et Protagoras, des concepts de démocratie, de liberté et d’Europe. (…) Nous vous demandons de le faire dans votre propre intérêt. Si vous autorisez aujourd’hui le sacrifice des sociétés grecque, irlandaise, portugaise et espagnole sur l’autel de la dette et des banques, ce sera bientôt votre tour. Vous ne prospérerez pas au milieu des ruines des sociétés européennes. Nous avons tardé de notre côté, mais nous nous sommes réveillés. Bâtissons ensemble une Europe nouvelle ; une Europe démocratique, prospère, pacifique, digne de son histoire, de ses luttes et de son esprit. Résistez au totalitarisme des marchés qui menace de démanteler l’Europe en la transformant en Tiers-monde, qui monte les peuples européens les uns contre les autres, qui détruit notre continent en suscitant le retour du fascisme. »

Mikis Theodorakis

Cet appel apparaît sur une page du blog colibrinfo. Parallèlement, il est bon de rappeler aussi qu’un nouvel enfumage institutionnel est en discussion à l’Assemblée nationale le 21 février 2012: le M.E.S. ou Mécanisme Européen de Stabilité. Il s’agit de la création d’un nouveau fond d’aide pour les pays européens qui traverseraient des difficultés financières, alimenté par des versements des pays de l’UE. Mais, sous le discours de façade qui prône la volonté d’aide, les marges de manoeuvre accordées à ce MES interpellent, pour ne pas dire indignent, voire, une fois de plus, révulsent, lorsque l’on constate le glissement de la logique sous-jacente vers un autoritarisme à peine masqué.

En fait, ce texte est le premier volet d’un nouveau traité européen voulu par le tandem Merkel-Sarkozy. La mécanique étant bien huilée, l’octroi d’aides du MES sera conditionné aux pays européens ayant ratifié ce nouveau traité, qui passe, lui, à l’Assemblée nationale en mars 2012. Et au sein du PS, les avis divergent sur ce MES. Aux dernières nouvelles, cette indécision accouche d’une abstention officielle des socialistes. Étant donné la force d’opposition de ceux-ci, leur absence au scrutin du 21 février sera l’équivalent d’une ratification du MES par la France, laissé à la merci du vote des députés droitistes. Le PS prétend ainsi marquer un désaccord de forme mais ne laisse transparaître qu’une mollesse hollandaise trahissant des dissensions internes. Décidément, le socialisme du XXIème siècle à la française a encore bien du mal a assumer ses positions humanistes, même devant l’évidence d’une opacité continentale qui se profile, tout bonnement inacceptable.

Pour un complément d’information légèrement dissonant, et parce-que c’est important afin de ne pas sombrer dans les discours faciles du type « illuminatis-qui-pilotent-le-monde-à-25 », voici le fonctionnement et les enjeux du MES détricotés en Français par Olivier Berruyer:

1) Une première partie où il dédramatise les inquiétudes à chaud, notamment sur « l’immunité des personnes » dont jouiront les membres du MES:

« 4°) Il y a une immunité des personnes (article 30)

=> On peut discuter, mais c’est une rédaction fréquente pour les organismes internationaux. En effet, pour les poursuivre, il faudrait une loi, or une loi est rattachée à un pays. Il faudrait donc décider quelle loi lui appliquer, et cela laisserait donc la possibilité audit pays de modifier à sa guise cette loi, ce qui est évidemment inacceptable pour les autres pays… »

L’article dans son intégralité: http://www.les-crises.fr/mes-1/

2) Une deuxième partie où sont pointés du doigts les véritables disfonctionnements de ce nouvel outil financier, notamment au niveau constitutionnel. En gros, le MES est illégal par rapport à la base même du Traité de Lisbonne, traité qui, s’il est nécessaire de le rappeler, avait lui-même été refusé par 3 pays via référendum (et notamment un splendide « NON » français en juin 2005):

« L’article 122 du TFUE indique

2. Lorsqu’un État membre connaît des difficultés ou une menace sérieuse de graves difficultés, en raison de catastrophes naturelles ou d’événements exceptionnels échappant à son contrôle, le Conseil, sur proposition de la Commission, peut accorder, sous certaines conditions, une assistance financière de l’Union à l’État membre concerné.

Bien entendu, cet article 122 ne peut nullement s’appliquer en l’espèce, c’est ridicule ! Cet article comprend quelques principes généraux, et la dette n’est pas une catastrophe naturelle ! La situation grecque est parfaitement sous contrôle de l’État Grec : ou il peut payer et paye et donc contrôle, ou il ne peut pas payer, fait défaut et donc contrôle…

Un principe de base du Droit est que la clause particulière l’emporte sur une clause générale, de même qu’une clause précise l’emporte sur une clause vague.

On note que les États ont reconnu à demi-mots que le FESF est illégal – tout va bien.

« Il est expressément interdit dans les traités de sauver un Etat européen de la faillite. De facto, nous avons changé le traité avec le plan. » [Pierre Lellouche, 28 mai 2010]

NB. : cela s’appelle violer un traité… »

Le raisonnement complet: http://www.les-crises.fr/mes-2/. Ces deux pages sont intéressantes par leur précision chirurgicale. Olivier Berruyer est manifestement fin connaisseur en droit international. Ceci étant, il travaille dans la finance: http://www.atlantico.fr/users/olivier-berruyer. Ce qui n’augure pas de sa capacité de remise en question totale du système européen actuel mais sa critique reste tout de même cinglante. Et tout le débat se pose en ces termes: ce qui est présenté comme parfaitement légal est-il moralement acceptable?

Voici une interview de Pierre Laurent, l’actuel Secrétaire national du Parti communiste français, au micro de France infos à propos de la crise grecque et du MES:

Lors d’un meeting du Front de gauche, le candidat à la présidence Jean-Luc Mélenchon, explique, à son tour, les enjeux, néfastes selon lui, de ce « Mécanisme ». Il est à noter qu’il est, à ce jour, le seul homme politique a avoir porté le sujet à la connaissance du public:

Le M.E.S., un outil anti-démocratique? Une société privée, basée dans un paradis fiscal (Luxembourg), qui a le pouvoir d’imposer un appel de fond à n’importe quel État européen quasiment sans délais et qui, de surcroît, module son niveau d’aide en fonction du PIB du pays qu’il est censé aider: voilà une belle preuve d’autoritarisme inégalitaire, une de plus, qui ne manquera pas de faire bouillir le chaudron des colères et, plus grave, qui va donner la part belle aux discours nationalistes qui fleurissent de toutes parts.

Pour ce qui est de la crise européenne dans son ensemble, l’historien Emmanuel Todd résume la situation, parle de la notion d’oligarchie avec son corollaire de la pensée unique, état d’esprit développé comme une gigantesque muselière et force d’aveuglement:

Les citoyens ne sont plus dupe, qu’ils soient historiens, artistes, salariés lambda, jeunes retraités, etc…

Alors avant de voir les caisses de l’État sucées jusqu’à l’os par la cupidité complice d’hommes politiques brillant d’incapacité, sachons garder en tête l’appel de Mikis Theodorakis et voir au-delà des apparences, pour mieux réagir. Parce-que c’est en train d’arriver près de chez nous.

Nous travaillons actuellement pour l’Europe. Voire pour le monde.

© Noir désir 2001, L’Europe

Franck Balmary.

NB du 21/02/2012, 21H40: à cette heure, le MES a été ratifié par l’Assemblée nationale, comme prévu.

Al-Qaïda et ses vrais caïds

Posted in VIGILANCE with tags , , , , on 12 février 2012 by larocheauxloups

Rencontré au hasard des cyber sentiers de la découverte, dont il faut aussi se méfier des impasses, voici la captation vidéo d’un discours d’Alain Chouet au Sénat en février 2010, dans laquelle cet ancien chef du service de sécurité et de renseignement de la DGSE (en poste de 2000 à 2002), brosse le portrait de ce que l’on appelle Al-Qaïda, ce réservoir à terroristes bien connu et médiatiquement authentifié. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les conclusions d’Alain Chouet détonnent et interpellent. En effet, elles sont la synthèse d’années de pratique de terrain et restituent une vision « de l’intérieur », nichée au coeur même de « l’Intelligence française » (intelligence dans le sens de services de renseignements). Sans pour autant, comme il le dit lui-même, faire le jeu de thèses farfelues sur les attentats du 11 septembre 2001, reprenant à leur compte son propos comme un pain béni.

© Kerleroux

À noter qu’Alain Chouet est fin connaisseur des langues orientales et de leur culture. Il a parcouru lui-même, et à de nombreuses reprises, les pays arabo-musulmans. Il tire de cette expérience de vie et de métier un propos sage, qu’il synthétise aujourd’hui et qu’il expose sur la page d’accueil de son blog http://alain.chouet.free.fr/. Cette perspicacité met indirectement à nu les raccourcis néfastes d’un discours simplificateur véhiculé à tour de bras par les programmes audiovisuels et la plupart des organes d’information occidentaux. Alors, que les partisans de la méconnaissance de l’autre et du « choc des civilisations », endoctrinés par les peurs d’une sois-disant « islamisation » de la France, propagateurs coupables d’une vision simpliste n’ayant d’autre effet que d’attiser le brasier des incompréhensions, donc des violences, prennent bonne note. Ils seraient surpris de la réalité du dessous des cartes, un tantinet plus riche que leurs a priori confortables.

Ce qui n’empêche pas Alain Chouet de rester vigilant, comme il l’a confié dans une interview à France 24, face à la montée en puissance d’un islamisme réel mais moins « grand spectacle », incarné, selon lui, par les Frères musulmans, un peu partout dans le Moyen Orient et le sud de la Méditerranée.

Franck Balmary.

Traitements psychiatriques abusifs

Posted in VIGILANCE with tags , , , on 3 mars 2011 by larocheauxloups

Une nouvelle fois, la France libérale comme nous l’aimons tant est en train de préparer en secret une loi terrible, liberticide à souhait mais quasi invisible pour tous ceux qu’elle ne concerne pas. Une de plus, dirons nous, comme nous avons pu le voir avec la fameuse loi NOME à propos de l’ouverture du marché de la production de l’électricité en sol français.

Ici, il s’agit de santé, plus précisément de psychiatrie. Pour résumer, ce projet de loi pourrait instaurer des traitements psychiatriques obligatoires pour tout citoyen français. Traitement médicamenteux, s’entend. Il faut bien trouver des astuces pour engraisser les laboratoires pharmaceutiques privés, quitte à faire passer des lois de plus en plus contraignantes. Il ne s’agit ici pas de faire un dossier complet, juste de relayer l’information pour lui donner plus de visibilité, car c’est une information grave et importante, à diffuser largement. Il y a plus de détails sur cette page du forum des Etoiles du coeur, l’animateur radio Jean-Claude Carton ayant interviewé Michel Prévidi en novembre 2010 à propos des démêlés de celui-ci et de certains membres de sa famille proche avec la psychiatrie telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui en France.

Cette ingérence dans la vie de chaque individu est à tel point intolérable que la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme organise une manifestation le samedi 5 mars 2011 de 13H30 à 15H sur la place d’Italie pour protester contre de telles mesures et en dénoncer les dangers évidents. Étant donné que le projet de loi est discuté à l’Assemblée nationale le 15 mars 2011 après avoir été adopté en conseil des ministres le 26 janvier, on peut dire que nous sommes dedans jusqu’au cou! Il s’agit donc d’être informés et vigilants car tout un chacun est concerné. Peut-être que très bientôt, le moindre pet de travers vaudra à n’importe qui un traitement, voire un internement en HP, administré de force. Une belle perspective d’écoute et de dialogue, en somme. Tous les moyens sont bons pour briser l’esprit de discussion démocratique, aussi discrets soient-ils. Le poison de la dérive sécuritaire passe par tous les champs de la société. Ne nous laissons donc pas trop amadouer par les discours politiques de façade, la réalité de terrain est tout autre.

Le Collectif des 39, ce regroupement de professionnels de la psychiatrie, de la psychologie, de la psychanalyse et de la médecine, en milieu hospitalier ou non, qui entre en opposition frontale à la grave démagogie présidentielle depuis quelques années, proteste vigoureusement, lui aussi, contre ce projet de loi et réclame son retrait pur et simple. Le journal Libération lui a laissé une libre tribune fin février 2011, où le Collectif expose les enjeux d’une telle loi, ainsi que la manière dont elle est amenée. Les 39 prévoient une manifestation le 15 mars 2011 devant le Palais-Bourbon.

Pour réécouter l’archive de l’émission radio avec Michel Prévidi et Coralie Gamet du CCDH à propos de la psychiatrie en France, c’est sur le site d’Etoiles du coeur que çà se passe.

 

Franck.

Pseudo pandémie: le bilan

Posted in VIGILANCE with tags , , , on 22 février 2011 by larocheauxloups

Le principe même du tout médiatique étant la technique du matraquage fondé sur le rapport émotionnel aux événement, savamment entretenu par une sémantique laissant la place au spectaculaire dépourvu d’analyse, puis de la disparition brutale des sujets traités, il est parfois bon de revenir sur certains faits d’actualité.

Par exemple, il en est un, la fameuse grippe H1N1, dont on a tant fait foin à la rentrée 2009 avec force vaccins commandés à tour de bras et nombre de reportages télé, administrés au compte goutte jour après jour. Aujourd’hui, c’est la Cour des Comptes elle-même qui émet un rapport faisant un état très précis de cette affaire, étalant au grand jour les dépenses et les gâchis d’une politique précipitée. Elle ne fait pas que l’exposer, cette politique, elle en dénonce les errements. Et pour une pandémie montrée du doigt à l’époque comme l’ennemi public n°1, le bilan français en nombre de victime reste bien inférieur au palmarès annuel de la grippe saisonnière. Moralité: toujours garder le sens critique et la distance nécessaire par rapport au flux tendu informationnel qui maintient constamment dans un état de peur.

Franck.

Au NOME de la loi

Posted in VIGILANCE with tags , , , on 13 février 2011 by larocheauxloups

Le fait que le monde occidental s’englue toujours un peu plus dans les affres d’une société aussi infantilisante que vidéosurveillée à mesure que les années passent n’est plus à démontrer. Le fait que l’individu en soit réduit (ou plutôt qu’on veuille le réduire) progressivement à l’état de fourmi obéissante et productive au service d’une meta organisation sociétale mondialisante et sois-disant confortable non plus, mais il est des choses qui passent quand même moyen. Non, il n’est pas question ici des divers dictateurs « bananiers » placés ou soutenus par la CIA de par le monde comme on place des pions sur un échiquier, ou des dictateurs arabes momifiés, vestiges d’une autre époque et dont personne ne veut plus, il est question de choses plus subtiles, voir presque souterraines, en tous cas dont on ne parlera pas au 20H blondifiant de Télésarko.

Car, eh oui, tout se passe en France, pays de « terroirs » à ne plus savoir qu’en foutre, terre de non vie politique aride et de service publique volontairement laissé à l’abandon. C’est au creux de ce pays des droits usé jusqu’à la corde par la logique de marché, qu’une loi des plus destructrices va être bientôt appliquée, sous le fallacieux prétexte d’ouverture à la concurrence. C’est la loi NOME, la bien nommée, qui va amener EDF à céder 25% de sa production nucléaire à d’autres sociétés, alors que l’entreprise nationale en avait jusqu’ici le monopole. Dans les faits, le choix d’aller vers d’autres opérateurs d’électricité est déjà proposé au consommateur depuis 2007, mais la totalité de la production en sol français est toujours gérée par EDF. Certains, dans l’opposition, craignent le contre coup d’une augmentation des tarifs à grande amplitude et fréquence soutenue, transformant le consommateur français encore un peu plus en vache à lait. Déjà que c’est le cas, alors on n’imagine même pas quand cette loi sera appliquée. Car le sujet ici n’est pas d’exprimer une nouvelle fois une opposition philosophique, politique ou de principe au gouvernement-présidence actuel, mais bien de mettre en évidence un impact très concret sur nos futures factures d’électricité et des conséquences mécaniques sur le coût de la vie qui auront tôt fait d’en découler.

Plusieurs députés de gauche s’élèvent d’une même voix contre ce projet et en exposent brillamment les enjeux. Dans la vidéo qui suit, Daniel Paul, député PC, détricote les problèmes que va engendrer cette loi. Le spectateur fera l’impasse sur les commentaires subjectifs rajoutés par l’auteur de la vidéo et qui défilent parfois en déroulant sous l’image. Même s’ils peuvent être intéressants comme çà, ils ne font que parasiter la compréhension du discours savamment argumenté du député.

Un autre député nommé François Brottes, PS cette fois, apporte son analyse très étoffée également et légèrement plus longue. Quand Daniel Paul s’appesantit sur les conséquences d’une telle loi, François Brottes dépeint de manière précise l’évolution menant vers ce tout libéral que l’on ne va pas tarder à imposer au contribuable. Il expose également, sur la fin, les 10 raisons pour laquelle le PS votera contre ce projet de loi.

Ainsi, quand Nicolas Sarkozy fera le bilan de sa présidence et s’interrogera sur la goutte de trop qui lui a pété à la gueule en 2012 et l’aura relégué, aux yeux de l’Histoire, au même rang que ses collègues tunisiens et Egyptiens (pour ne citer qu’eux car çà gronde ailleurs), il pourra sans doute déterrer cet article ou, plus généralement, reconsidérer l’erreur sociétale de trop nommée NOME. Car rien, monsieur le Président, nous disons bien rien ni personne ne pourra empêcher la chute prochaine du N.O.M., cette « organisation » du monde décidée à 7000 contre 7 milliards.

Franck.

Un appel de Richard Khaitzine

Posted in VIGILANCE with tags , , on 19 octobre 2010 by larocheauxloups

le 19/10/2010: un appel de l’écrivain et chercheur Richard Khaitzine sur le web, à chaud (faut dire qu’on a une actualité de non politique qui enchaîne!):

Françaises et Français – du moins ceux qui sont encore dignes d’appartenir à cette Nation frondeuse, ayant combattu l’injustice et la tyrannie, ce qui va suivre vous concerne tous, que vous soyez adultes salariés ou petits patrons, ou lycéens et étudiants, quelles que soient vos origines ethniques. En effet, être Français consiste avant tout à être fier de cette FRANCE des droits de l’Homme et du Citoyen, sans pour autant cautionner ses erreurs ou l’ignominie de sa politique coloniale.

Il y aurait beaucoup à dire, mais je préfère aller à l’essentiel. Cette France, ce n’est pas celle de Monsieur Sarkozy et des bénis oui-oui qui lui servent autant d’alibis que de paillassons. L’honneur, l’honnêteté, la générosité sont des valeurs absentes de leur dictionnaire.

Concernant le sujet très actuel des retraites, les medias -quasiment tous à la botte du Pouvoir- passent leur temps à vous matraquer un mensonge, à savoir que le régime actuel est en perdition et qu’il est urgent de le sauver en allongeant les années de cotisations et les annuités. Vous pouvez faire confiance aux Médias… ne vous ont-ils pas vanté, dans le passé, les charmes de l’ Europe – ou plus exactement de l’ultra-libéralisme-, l’efficacité du vaccin contre la grippe H1N1 ( dont on a pu juger si elle fut pandémique)? Ces mêmes Médias ont entériné le viol inadmissible de la Constitution et des lois républicaines quand les Français ayant voté contre le tripotage de leur Constitution, Sarkozy s’est arrogé le droit d’aller à l’encontre du verdict populaire en en faisant voter l’inverse à l’Assemblée.

Si ce pays compte encore des électeurs ayant voté Sarkozy parce qu’ils croyaient à son intégrité, ces naïfs ne vont pas tarder à perdre leurs illusions.En effet, la Presse, cette semaine va relayer une information qui risque de faire un peu désordre. Certes, les médias vont traîner des pieds et tenter de minimiser l’affaire.

De quoi s’agit-il?

D’un délit d’initié au plus haut niveau de l’Etat puisque le Président en personne en serait le principal acteur. Et ce qui va suivre explique pourquoi Sarkozy souhaite en finir avec le régime de retraite par répartition. Son rêve créer une retraite à la carte que se paieraient les salariés en souscrivant des plans d’épargne retraites auprès des banques et des assurances.Vous n’allez pas tarder à apprendre qu’un accord va être signé entre la Caisse des Dépôts et Consignations – organisme dont la vocation était, notamment, la construction de logements sociaux, et qui est directement concerné par les fonds de retraites – l’un de ses filiales et le Group Méderic-Malakoff (assurances et mutuelles)… Vous ne pouvez ignorer ce nom… les médias ne cessent de vous inonder de spots publicitaires le concernant.

Or, devinez qui est administrateur de ce groupe… Guillaume Sarkozy, le propre frère de « son altesse sérénissime ».

Préoccupé par vos retraites le Président ? Uniquement par la sienne et celle de son frangin! C’est beau et grand cet esprit de famille!

Alors, vous tous qui avez la nausée en assistant à ce déferlement de mensonges, de manipulations et de cynisme, résistez.

Citoyens, sachez que la Constitution prévoit que lorsque les lois sont iniques la désobéissance civile s’impose, qu’elle est non seulement un droit mais un devoir.

Bien Cordialement à Toutes et Tous
A relayer très largement….

Confirmé par Médiapart
http://www.mediapart.fr/journal/france/ … repartitio

Richard Khaitzine.

—————————————————————————————————–

Alors évidemment, le loup il a tout de suite fallu qu’il y mette son grain de poivre!

Déremboursement progressif des médicaments, diminution du nombre de lits en gériatrie par suppression pure et simple depuis deux ans, allongement du nombre d’annuités travaillées, rien de neuf sur les retraites (je me demande ce que ma mère, qui perçoit une retraite juste en-dessous du seuil de pauvreté, aurait fait il y a 4 ans si je n’avais pas été là avec ma paye, c’est intolérable), privatisation en interne de type « gangrénatoire » de services qui ne devraient en aucun cas quitter la sphère du publique tels que la poste, le ramassage des déchets ménagers, l’eau, l’électricité, le gaz, la RATP/SNCF, des mutuelles de santé scandaleusement trop cher, la collusion des sphères de pouvoir et d’influence, mafias des circuits sois-disants caritatifs style téléthon ou restos du coeur (depuis bien longtemps loin de Coluche), enlisement de la France dans le « grand emprunt » au profit des systèmes d’assurances et de crédits à grand renfort de JT théâtralisé, haut fonctionnaires et « présidents de République » européennes satellisées à la botte anglo-saxonne honteusement surpayés, une industrie cinématographique virale qui ne raconte plus rien, à l’image de tous ces films de zombis sans goût ou films d’auteurs sans vision ou sans « cojones » :? , etc…

La question est: veut-on encore de ce fatras? Car la liste de la déprédation sociétale généralisée est encore probablement longue. L’argent ne vaut plus rien à l’ère du monopoly mondial (« un jeu Fernand Satan » :lol: ) et de la banqueroute de l’esprit critique. L’ère du numérique à la sauce RFID et des privilèges indécents d’un féodalisme libéral oligarchique sans frontières est-elle en train de nous transformer en jambons traçables, perdus au milieu d’une spirale de quart monde perpétuellement instable?

Effectivement, quand les hommes politiques n’en sont plus, ou alors juste la caricature desséchée de leur propre logique d’enfermement, il y a matière à ouvrir sa gueule. Et à leur demander sérieusement des comptes car le contrat républicain qui vise à amener la société un maximum vers le bien collectif n’est pas rempli. Mais c’est peut- être le moment idéal où l’on doit rappeler à ces ersatz de Washington qui phagocytent l’Elysée ce que signifie le mot démocratie. Car attention, Si rien ne bouge, tout devient rouge…

Je rappelle que j’ai une caméra qui s’est remis à fonctionner 8-) . Je peux « capter » des appels vidéo au message structuré d’une ou plusieurs personnes. Enfin, j’ai rien dit… :)

Vous voulez diminuer le nombre de pauvres quand moi je souhaite supprimer la misère.
Victor Hugo devant l’Assemblée nationale, euuuhh, je sais plus trop quelle année :x (enfin à peu près :) )

Franck.