Anita Conti, une vie embarquée

La vérité est qu’il a peu de choses à déballer sur ce film, le loup des cyber steppes, car il ne l’a pas encore vu. N’empêche, il est toujours permis de relayer l’info. La seule certitude à avoir, c’est la patiente de réécriture et la ténacité volontaire dont Marc a fait preuve pour aller au bout du voyage et emmener son projet à bon port. Car dans l’archipel des possibles, il faut savoir garder le cap. Parti d’une idée, d’une envie, comme il est de coutume pour un film ou tout autre projet artistique, le tournage a commencé dans le précaire isolement des braves qui portent à bout de bras leurs constellations d’images. Une captation de théâtre par ci, des recherches documentaires par là, en passant par quelques entrevues avec de vieux loups de mer à Fécamp, déjà au bout de la jetée… Et puis, le désir de concrétiser un vrai projet, cimenté par une vraie production, un vrai budget et de vrais débouchés se fait sentir. On peut accomplir beaucoup de choses soi-même mais certaines idées techniques requièrent de l’aide et du conseil, les désirs de structure et de diffusion à plus grande échelle que d’ordinaire ont besoin d’être épaulés. C’est tout l’art de savoir déléguer un peu, pour mener sa barque sans risquer la noyade, et ainsi reprendre le contrôle.

Bref, après une recherche de producteur fructueuse, un tournage et une post-production en conditions professionnelles, Marc accouche de son docu sur Anita Conti. Enfin. Çà fait quelques mois, pour pas dire quelques années, que l’on en parle dans les coulisses de nos vies de conteurs discrets aux horaires impossibles. Marc sort son 52 minutes du jeu avec brio, tant mieux.

Pour l’heure, le film, co-produit par Antoine Martin Productions, Vivement Lundi! et France Télévisions Pôle Nord Ouest, s’est fendu d’une avant première à Rouen, s’il vous plaît. C’était le mardi 9 novembre 2010 à 19H45 au cinéma OMNIA république, 28, rue de la République, 76000 Rouen, en présence du réalisateur. Marc a essuyé un tir nourri de réactions « positives et chaleureuses », selon ses propres dires. Que cela augure d’une longue carrière jalonnée de récompenses et de coups d’éclat.

A noter que le film est d’ores et déjà programmé sur les grilles de diffusion de France 3 le samedi 13 novembre 2010 à 15H25. Alors précipitez-vous sur la lucarne, les gueux! Pour une fois qu’elle ne se prostitue pas à la connerie ambiante…

Retrouvez ici les prochains rendez-vous du film, entre festivals et nouvelles projections. En attendant la projo parisienne !

Franck.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :